samedi, avril 16, 2005

Ouest-France s'excuse.

De quoi s'excuse François Régis-Hutin, aujourd'hui 16 avril, dans son éditorial de première page, du plus diffusé des quotidiens régionaux ?
De n'avoir pas respecté sa promesse du mois dernier de respecter la pluralité des opinions lors de la campagne pour le projet de constitution ? Non ! Pourtant l'exemplaire acheté ce matin en kiosque nous montre avec quelle exigence le directeur de ce journal tiens ses
promesses. (2 articles et un interview en faveurs du oui, rien en
faveur du non).
Ses excuses il les garde pour monsieur Bolkestein. Suite à l’action symbolique entreprise par des agents EDF, privant la résidence française de ce dernier d’électricité, François Régis Hutin s’excuse publiquement. Au nom de qui ? De la France sans doute. Voici la phrase exacte qui clôture son article :
« Pour le cas où cela n'aurait pas été fait, nous présentons nous-mêmes à M. Bolkestein, hôte de notre pays, nos excuses et nos regrets. »
Monsieur François Régis Hutin pense sans doute que les Français sont tous des paresseux qui ne veulent pas travailler, et qu’une législation plus souple qui permettrait aux courageux électriciens ou plombiers de pays moins favorisé que la France, de travailler à leur place est non seulement souhaitable mais nécessaire.
N’est-il pas légitime de penser que des agents EDF, dont nous pouvons rappeler l’exemplarité du comportement lors de la tempête de décembre 99, ne se soit pas senti visé par les propos de « l’hôte de notre pays". N’ont-ils pas, eux aussi, droit à des excuses ?
Il y a plus amusant encore. Je cite de nouveaux Ouest-France.
« Ce geste inadmissible (l’action des agents EDF) est grave aussi parce qu'il manifeste un état d'esprit qui incite à violer les libertés démocratiques protégeant tout citoyen. »
Il faut rappeler les propos de Monsieur Bolkestein mercredi 6 mars sur France-Inter :
« La démocratie, c’est pas pour les gens peureux ! »
Voilà un bel exemple de respect envers les « libertés démocratiques ».
Ouest-France, comme de nombreux partisans du oui, s’enfonce chaque jours un peut plus dans le ridicule.



Pour lire l’intégralité de l’éditorial de ouest France.

fichier son mp3 de bolkestein sur inter

4 Comments:

At avril 18, 2005 12:57 PM, Anonymous Poladjinn said...

Allez, te fatigue pas : pour emmerder Chirac, Giscard, Bolkestein et les lecteurs de Ouest France (des bouseux de pas-Parisisens qui n'ont que ce qu'ils méritent), pour soigner ton égo et surtout pour apprendre à ces crétins que quand on s'adresse au peuple, encore faut-il que ce soit de manière intelligible et un peu motivante, on votera NON.
Mais trêve de plaisanteries : si des copies trainent dans ton bout du monde, précipite-toi dans ton ciné préféré pour voir DIG ! Tu y constateras que les ravages du libéralisme se font aussi sentir dans la musique (même si on le savait un peu en observant la déliquescence de l'offre d'un célèbre agitateur culturel, qui n'agite plus que son poireau fané). Et que le résultat fait que c'est toujours les plus nuls qui s'en sortent le mieux. En fait, le libéralisme est un genre de système social dévoyé, inventé par les médiocres pour maintenir leurs privilèges. Punk not dead et vive le Brian Jonestown Massacre (comment se fait-il que si peu de monde connaisse l'existence de ce groupe ?).
Si t'as encore le goût à sourire, tu pourras utilement te pencher sur le cas du Cauchemar de Darwin. Les mines satisfaites des représentants de l'Union Européenne à l'idée de développer économiquement une région d'Afrique au prix de la destruction du système social de ladite région constituent une formidable réponse à la grande question : le libéralisme n'est pas bon pour nous, il ne fait rien pour améliorer la situation des pays en voie de développement et l'article 3 de la constitution (développemnt durable par un croissance économique soutenue et néanmoins libérale) une formidable fumisterie.

 
At avril 18, 2005 5:07 PM, Blogger el ryu said...

mais je peux plus moi le ciné, c'était ma vie d'avant, mais bon on va se débrouiller, t'es libre samedi soir ? parce que si t'aimes bien les enfants j'ai un job pour toi.

 
At avril 20, 2005 12:39 PM, Anonymous Poladjinn said...

Tu crois que j'ai les compétences ? Tu préférerais pas un p'tit plombier polonais à 3 zlotys de l'heure façon Bolkestein ? C'est bien les plombiers polonais : tes filles seront polyglotes et pourront ensuite allez se faire délocaliser partout dans le monde parlant polonais !

 
At avril 20, 2005 4:55 PM, Blogger el ryu said...

vas te faire délocaliser toi même...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home