dimanche, janvier 14, 2007

Distributions de baffes sur les blogs : J'passe pas mon tour !

Je suis tombé hier sur un post sur Bové chez maitre Eolas. La teneur du truc m'a bien énervé. Et ce qu'il y a de bien dans ces cas là avec les blogs c'est le petit commentaire. Voir même le long commentaire si tu veux. Tu peux te défouler et geuler si t'es pas d'accord. Chez moi les gens se privent pas. J'ai souvent pas le temps de répondre et j'y voit pas non plus vraiment l'intérêt.

Eolas il répond lui et c'est très bien. Ou alors il te vire ton commentaire.

Chacun fait ce qu'il veut, il est chez lui. Souvent les bloggeurs n'apprécient pas les post trop longs ou insultants et finissent par ne plus autoriser les commentaires. Ou alors ils les filtrent avant parution. J'avoue que je n'ai pas de position tranchée à ce sujet. Qu'Eolas me censure je trouve ça normal. Il est en droit d'estimer que le style de ma prose ne convient pas à la teneur générale de son blog. C'est à dire un peu rigide du cul.

Mais par contre, comme je ne vais sans doute rien écrire avant un moment, puisque j'ai trouvé une sorte de rythme de croisière d'un post tout les 40 jours, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir mon commentaire de chez Eolas que j'avais sauvegardé car un problème technique m'avait empêché de le valider. Je trouve le sujet que j'aborde interessant et ça m'avait quand même occupé 20 bonnes minutes à l'écrire alors merde autant en profiter. Bon c'est vrai que je suis pas très correct, pas vraiment inteligent parfois, limite poli, mais j'arrive pas à comprendre l'acharnement de certains à vouloir décrédibiliser l'engagement de personnes en ne jugeant que la forme et en évitant soigneusement d'aborder le prôblème du fond.Lisez le post d'éolas avant d'aborder mon commentaire.

Commentaire du 13 janvier 2007


Ton énervement face au comportement de José Bové n'a d'égal que le mien à la lecture de ta prose fielleuse et à ta grande naïveté.

José Bové par son obstination a vouloir aller en prison ne serait donc qu'un vulgaire politicien ne cherchant qu'a se faire un peut de publicité sur le dos de l'administration carcérale ?

Non ?! Sans blague !

Ah bin ça alors j'aurai jamais cru. Ah bin dis donc cher Eolas quel perspicacité ! Et tu t'es tapé la rédaction de toutes ces procédures juridiques complexes pour nous l'expliquer. T'as vraiment rien d'autres à foutre...

Alors donc voilà. Pour Monsieur Eolas il est interdit d'utiliser la prison à des fins politiques. C'est scandaleux ma bonne dame si, si ;

Tu sais c'est qu'à l'époque de Ghandi en Inde (Oui je sais, Bové c'est pas Ghandi mais c'est une comparaison pour te ridiculiser encore plus) il y avait sûrement des tas de gens comme toi, un peu de droite quoi, pour dire que c'était dégueu de faire des grèves de la faim alors qu'il y avait tout ces pôv petits enfants qui mourraient de faim à travers le pays.

C'est sûrement ce qu'a du penser Tatcher quand elle a laissé mourir en prison les grévistes de la faim de l'IRA dans les années 80.

Et puis monsieur Guévara il s'est laissé fusiller juste pour la pub lui aussi. Il aurait très bien pu l'éviter. Genre en restant chez lui peinard. Qu'il vienne pas se plaindre après et jouer au martyrs. Il est mort exprès ! Si, si c'est scandaleux !

Évidemment qu'il le fait exprès le Bové d'aller en prison. Ca s'appelle de la politique. Si t'aime pas ça va vivre à Cuba.
Bové n'a pas les moyens d'un Sarkozy, (qui, lui, il est vrai ne fait jamais de politique spectacle), il se fait pas inviter au journal de 20 heures tous les deux jours pour plaider sa cause. Devant l'abrutissement des gens comme toi, bien propre sur eux qui déteste la rébellion parce que c'est vulgaire (Ho ma chérie regarde un révolutionnaire ! Qu'il est mignon avec son pavé!) il faut bien sortir un peut des sentiers battus pour faire bouger les choses.

Parler de la politique spectacle d'un bové en omettant de parler du problème qui la motive c'est de la mauvaise foi.

Alors pour toi l'honneur des prisonniers bafoués par l'impudence de celui qui s'apprête à partager leur sort exprès, est plus scandaleux que le fait qu'un syndicaliste aille en prison pour ses idées ?!

Et oui il y va pour ses idées au départ t'es d'accord avec ça tout de même ?

Parce que depuis le temps que les agriculteurs ou les marins pêcheurs cassent du CRS dans la rue et cassent la rue avec souvent aussi, il n'y en a quand même qu'un qui est allé en prison c'est Bové.( Mais c'est vrai les plants de maïs ont beaucoup souffert, ayons une pensée émue pour leur calvaire.) T'es conscient de ça tout de même. Et pour défendre une cause qui nous concerne tous. Pas pour défendre des cotats de pêche ou des permis de polluer.

Il y a quand même une iniquité juridique totale au départ. Et après on va lui reprocher de chercher à ridiculiser l'administration en effectuant "de force" cette peine ridicule qu'on lui inflige pour l'intimider (ce qui est tout de même très maladroit, c'est d'ailleurs ça qui me rassure ces gens sont bêtes comme des machines à café) , pour s'en servir politiquement. Bové à su médiatiser sa cause. Plus de la moitié des gens dans ce pays sont contre les OGM, qu'ont cherche toujours pourtant à nous imposer pour des raisons bizarres, alors que la majorité des médias nous présentait ça comme la promesse d'un avenir radieux sur terre ou limite l'ogm allait sauver la planète de la famine et de la pollution . On voit bien que la méthode Bové est efficace. Que son combat est justifié. Ca énerve tout le monde mais la cause est juste.

On peux le regretter, la recherche de la médiatisation à outrance a effectivement ses limites, mais comme le dit ce proverbe luxembourgeois, plus tu est petit plus tu dois sauter haut pour qu'on te voit.

Avant d'attaquer Bové, il y en a plein d'autre qui mériterait de ce faire épingler à ce niveau là.

Vois tu, je crois que tu ne peux pas aborder ce sujet uniquement sur le plan juridique en faisant abstraction du reste. Tu t'es légèrement fourvoyé dans ton analyse par tes apriori sur le personnage et surtout sur la cause qu'il défend. Bové n'est pas un homme politique parfait, loin de là, mais sur ce coup là tu dois admettre qu'il faut quand même un certain courage pour aller passer trois mois en prison. Je suis pas sur que j'aurai les couilles de le faire. Mais j'imagine que c'est trop te demander. Tu devrais pourtant avoir l'honnêteté de le reconnaître toi qui connaît bien l'univers carcéral.

Chaque jour Certains puissants de ce monde échappent à des peines de prisons, pourtant amplement mérités, grâce à leurs relations, leurs influences ou leur richesse, mais ça ça a pas l'air de te choquer beaucoup, et même, le dénoncer, je suis sur que tu trouves ça démago n'est ce pas ? Par contre ceux qui y vont de leur plein gré, là c'est caca !

Que ça te plaise ou non, la justice est aussi un spectacle. Y a qu'à voir les mecs avec leurs perruques et le rideau de douche noir qui leur sert de blouse. Elle fait partie intégrante de la vie de la communauté. Elle peut être aussi le cadre d'action politique. De toute façon ses décisions sont parfois aussi politiques. Elle ne peux pas y échapper malgré tout les textes de lois qui tentent de rendre le machin bien carré.

J'espère que tu sera autant émue par mes fautes d'orthographe que par celles de tes correspondants détenus.

44 Comments:

At janvier 14, 2007 9:40 AM, Anonymous Fred., de L. said...

Salut,

Je voulais répondre un truc comme toi, en une phrase. Genre "ce monde est ainsi fait que parfois, pour exister, il faut faire de la communication un poil provocatrice, quite à choquer"... et comme je n'avais pas exactement le bon angle d'attaque et que je connais le gaillard (Eolas), je me suis contenté de ne rien dire.

A l'époque du CPE, il avait commencé à tirer à boulet rouge sur les syndicalistes étudiants, qu'il considérait comme des neuneus mauvais élèves simplets gauchistes maladroits. Visiblement, il n'avait pas accroché avec eux lors de ses études et il nous ressortait ses sensations d'alors comme autant de vérités. Suite à ce premier post de sa part, finalement, il s'était repris, avait fait un article plus polémique, sur la réalité du CPE, et il avait alors omis de digresser sur les défauts inhérents à la jeunesse des militants "gauchistes", car il avait du se rendre compte que ces digressions n'apportaient rien à ses démonstrations, au contraire.

Là, je pense qu'il va faire surement de même. Il a laissé parler son conformisme. Il va sans doute se reprendre. Il est intelligent, mais parfois, il lui faut du temps pour comprendre qu'il ne fait que participer au mouvement d'ensemble... et là, il ne fait que participer à la curée anti-bovée. Faut voir comment son texte est repris sur certains canaux (les canaux communistes par exemple, comme par hasard. Eolas repris par des communistes, c'est fort).

 
At janvier 14, 2007 12:07 PM, Blogger MC said...

Super !

 
At janvier 14, 2007 12:09 PM, Anonymous Anonyme said...

Salut

Je suis à la fois d'accord et pas d'accord avec toi

Le blog d'Eolas est intéressant sur le plan "technique", juridique quoi. Il explique très bien les procédures, les institutions, les lois, etc. Il faut lui reconnaître ce talent et zapper l'arrière-plan, effectivement inacceptable pour quelqu'un de gauche (il suffit de lire la tonalité de la majorité de ses commentaires pour comprendre de quel côté il se situe).

Je me fiche complètement de l'opinion de Eolas sur Bové. Je n'ai pas besoin d'arguties juridiques pour apprécier ce que dit, ce que fait Bové, son courage dans la lutte contre les OGM (je serai bien incapable de risquer ne serait-ce q'une seule minute en prison).

Et aussi, à 46 ans, on ne me la fait plus. Bové, qui est conseillé par un publicitaire :

(http://josebove.over-blog.com/archive-6-2006.html)

, qui est l'un des clients préférés des médias, qui a déjà prévenu qu'il appellerait à voter PS au second tour, est, sur ce plan, un politicien comme un autre (comme tu le dis, quand on fait de la politique, on ne peut pas faire autrement). Bové me fait penser à Lula. Je me méfie de lui autant sinon plus que des autres (Sarkozy compris), après tout on n'est trahi que par ses amis. Un politicien pense d'abord à lui, il ne se bat pas pour les autres, mais pour sa pomme, son salaire, ses indemnités, son poste, sa voiture de fonction, etc. Imaginer un moment que Bové accède à l'Elysée (difficile mais bon), il aura sa voiture, ses laquais, il rencontrera ses homologues et en deux coups de cuillère à pot il oubliera son combat et ne pensera plus qu'à une chose : y rester le plus longtemps possible. Comme Lula.

Pour moi Bové est beaucoup plus utile là où il est, dans ses combats pour les paysans, contre les OGM, etc.

Et puis si les élections changeaient la vie, ça se saurait.

 
At janvier 14, 2007 12:24 PM, Anonymous jpd said...

ben moi, ton mot je l'ai lu hier chez Eolas...
Bon d'accord, aujourd'hui il n'y est plus.
faudra quand même que tu te secoues un peu, pasque un mot tous les quarante jours, c'est de la feignasserie.
jp

 
At janvier 14, 2007 1:26 PM, Anonymous Documenteuse said...

Je voulais dire un truc du style "avec le temps Eolas avocat superstar prend de moins en moisn de gant" mais on s'en fout, actually.

Pour un avocat, Eolas le dit, la prison c'est ce qu'il y a de pire. Surtout quand on connait l'état des prisons française. Indignes, meurtrières. Je suppose que sa réaction est normale devant les manigances de José. Non?

Perso, et désolée, je trouve que ton commentaire était hors sujet. Ce n'est pas le fond mais la méthode qui est en cause, et la méthode est regrettable: les grands hommes ne se victimisent pas. José, oui.

Les grands hommes forcent les hommes politique à prendre des responsabilités qu'ils ne souhaitent pas forcément (etre rfesponsable de la mort de xx personnes), mais José, il prend une pose "enfermez-moi, je parlerai quand même!" alors qu'il sait que, ben non, il n'ira pas en prison avant les elections.

 
At janvier 14, 2007 1:45 PM, Anonymous Anonyme said...

Ca y est Eolas a fermé les commentaires.
Après avoir mis un dernier mot à la hauteur de la mauvaise foi du billet, qui lui reprochait d'avoir mis sur un même plan ETA et José Bové.

De toute façon qu'est ce que bvous attendiez d'un avocat ? Eolas est comme tout le monde ce qu'il voit c'est la vérité, le reste de la bêtise. Et surtout ne lui dite pas que pour une fois il raconte des conneries.

Il précise que sur son blog il n'y a pas un commentaire à reprendre et ils sont nombreux. Tout cela pour inverser les faits : c'est son texte qui est bâclée et bourrer de présupposé.

Qu'il n'aime pas la désobéissance civile ne vous paraît logique ? C'est son gagne pain, alors si tous le monde fait de la désobéissance civile que va-t-il faire ? Il a un sérieux aire d'embourgoisé dérrière tout ca?

 
At janvier 14, 2007 2:17 PM, Anonymous chris said...

salut "EL RYU "

un petit mot de soutien vis a vis de ton indignation sur l'attitude du maitre ,la censure sur des blogs qui se pretendent apporteurs de lumieres sur le web merite d'etre mise en lumiere a fin de boycott .
on ne peut passer son temps a critiquer la politique pour en adopter les memes postures au premier avis contraire ...d'ailleurs comme la dame Monolecte ,me considere comme son Dhimmi,j'ai posté mon indignation chez elle aussi ....que ca se sache ,bordel que l'avocat n'est qu'un baveux frileux comme la plupart de ses confreres !

 
At janvier 14, 2007 2:29 PM, Anonymous Fred., de L. said...

@anonyme46ans : "Je me méfie de lui autant sinon plus que des autres (Sarkozy compris), après tout on n'est trahi que par ses amis."

Il faudrait expliquer le "sinon plus". C'est juste une façon de parler, où c'est une vraie remarque issue d'une vraie réflexion ? Y-a des choses qu'on ne connait pas ? Bové est en fait un nazi totalitaire qui rêve que les collégiens portent des uniformes et qu'il y ait des milices en chemise brune dans les villes ? Ou alors Bové est un odieux stalinien qui rêve de remettre en fonction les écoles de rééducation intellectuelle en Sibérie ? Tu sembles savoir des choses que nous ne connaissons pas. Alors pourquoi faudrait-il "plus" se méfier de Bové que des autres même "Sarkosy compris", c'est dire ce qu'il doit être dangereux le bougre.


Et quant à Eolas. A chaque fois qu'il cause politique, ça part en couille... il commence par laisser parler son conformisme... Ca colle à la peau le conformisme... et ensuite, il revient en disant que finalement, par exemple, c'est dingue que l'Etat Français soit hors la loi, lui aussi, sur le sujet des OGM. Il a bien du en parler déjà ? Ou il va en parler. En fait, il va un jour, peut-être, faire un billet pour dire qu'il est contre les OGM lui aussi... mais qu'il est contre la façon de le dire de Bové et des organisations que Bové représente. Ensuite, qu'il ne puisse s'empêcher de faire du théatre autour de sa façon de le dire, c'est l'homme qui est comme ça. On ne peut décemment pas lui reprocher d'être ce qu'il est. Je crois :-)

Ah... Et ça ne sert à rien de parler de censure. Sur un blog ça n'a pas de sens... Surtout sur des commentaires.

 
At janvier 14, 2007 2:39 PM, Anonymous lex.a said...

J'ai moi aussi renoncé à mettre un commentaire sur le blog d'Eolas tant cet individu est borné et suffisant, malgré tout son talent juridique et sa qualité d'écriture.
Bien que je ne sois pas fan de Bové qui comme ça été dit est de plus en plus, au fil des ans, un politicien, je ne peux que constater que c'est une personne qui assume pleinement ses actes. Eolas n'a évidemment rien compris quand il explique avec un ton professoral que Bové peut éviter la prison.

Je m'étais pris le chou à l'époque sur l'affaire Battisti. Pour une fois, non seulement Eolas avait son discours idéologique habituel mais en plus il se plantait sur la question juridique (la cour européenne des droits de l'homme lui a donné tort un an plus tard, bizarrement il n'a pas fait de billet "savant et brillant" (comme disent ses fans) là dessus...). Comme quoi la haine aveugle.

 
At janvier 14, 2007 3:09 PM, Blogger EdkOb said...

Bon le "Maître" a fermé les commentaires. Il est chez lui, mais en passant, comme ça, il assène quelques petites perfidies sur les 2 derniers messages (dont le mien, mais s'il savait, ce cher "Maître"...).

Comme il se voit débordé tant sa mauvaise foi est évidente (oser mettre en perspective la démarche non-violente de José BOVE et celles de poseurs de bombes style ETA), il ferme.

Courage camarade Eolas, il est devenu tellement usuel de taper du Bové que tu affirmes ainsi ton conformisme pantouflard et tellement ordinaire (conforme).

Et en passant, nulle réponse sur le droit à la propriété d'autrui qui en viole plus, car les anti-ogm sont plus nombreux que ceux qui en plantent.... sauf que les anti-ogm perdent tous leurs recours contre les planteurs de semences de mort.

Mais voilà, le Droit défendu par Eolas est très singulier.

Allez, la bise du nouvel an à l'Eolas, qui défend donc un Droit contre les plus faibles, en leur prétant des intentions purement médiatiques. Ah bon, il verse ainsi donc aussi dans le procès d'intention ?

Je vais vraiment finir par penser que le Droit ne peut qu'être de droite.

Cordialement

 
At janvier 14, 2007 3:17 PM, Anonymous Anonyme said...

Excellent camarade ! Ca c'est intelligent, ça fait plaisir à lire. Taper sur Bové d'accord, mais après avoir mis Chirac et quelques autres en prison, et après avoir baillonné le nain de jardin de Neuilly.
Moumoune

 
At janvier 14, 2007 3:54 PM, Anonymous emcee said...

Re-mar-quable, El Ryu!

J'ai lu le billet d'Eolas et je voulais y ajouter mon grain de sel, mais je n'ai pas trouvé les mots.

Ici, tout ce que j'aurais voulu dire est dit.

Que José Bové ne soit pas l'idéal auquel nous aspirions quand nous avons voté Non au referendum, c'est possible. Mais qui l'est, dans l'état actuel?
Et qui se préoccupe de ceux qui, à la base,veulent un changement radical, en dehors des paroisses?


Que ses combats mènent José Bové en prison,privilégié ou pas, il y va quand même. Lui reprocher d'y aller, c'est nullissime quand on connaît tous ceux qui se sont soustraits à la justice et qui continuent de le faire pour des causes bien moins nobles, voire carrément crapuleuses.


Et il a fait, par là même, avancer la conscience collective en ce qui concerne les OGM et autres sujets qui auraient été passés sous silence, même par ceux qui se réclament de l'écologie, trop soucieux de ne pas déranger l'ordre libéral des choses et leur propre survie dans le marigot.


Alors, en cette ère de tartufes et de menteurs, arrêtons de fustiger ceux qui se battent pour des idées, seraient-elles ciblées et ponctuelles.

Un peu de pudeur, voyons!

NB: Je me suis tapé aujourd'hui une grande partie du prêche du nain de jardin: c'est gerbant de chez gerbant. Et terrifiant.

Il y a quand même des cons pour applaudir des deux mains.

On attend Eolas sur le sujet. Il a probablement plein de trucs intelligents à dire...

 
At janvier 14, 2007 4:48 PM, Anonymous Anonyme said...

@documenteuse : "je trouve que ton commentaire était hors sujet. Ce n'est pas le fond mais la méthode qui est en cause, et la méthode est regrettable"

Comme tu n'as pas lu ce que el ryu a écrit je le remets pour toi documenteuse :
"mais j'arrive pas à comprendre l'acharnement de certains à vouloir décrédibiliser l'engagement de personnes en ne jugeant que la forme et en évitant soigneusement d'aborder le problème du fond"

La dernière réponses aux commentaires du billet d'Eolas résume bien le personnage :
"Quand vous lisez quelque chose de stupide sous ma plume, faites moi la grâce, avant de me sauter à la gorge, de relire mes propos et de vous demander si vous les avez bien compris. Je ne dis pas que José Bové est un terroriste. Je critique l'argument qui m'est donné pour justifier ses actes car le même argument peut justifier le pire. Et si vous voulez que je perde mon sens de la mesure, soit : jamais je ne me suis pris autant d'attaques persos à la con que sur les deux derniers billets, tout ça parce que des lecteurs ont le cerveau en panne dès qu'on émet un avis contraire à leurs opinions. La prochaine fois que je fais un bilelt traitant de politique, je ferme les commentaires, parce que là on en est à plus de 100, et franchement, il n'y en a aucun à sauver. Vive les campagnes électorales, ca me rappelle le referendum. Allez, hop, je ferme les commentaires, ça m'évitera de m'énerver pour des bêtises pareilles."

Pour Eolas on lit toujours mal ses propos et surtout le pauvre on le comprend toujours très mal (un malheureux incompris en somme).

Eolas ne se dit pas que si les "attaques" (ou tout du moins ce qu'il nomme ainsi mais qui peut s'appeler plus simplement des désaccords) sont "persos et à la con" c'est peut-être parce-qu'elles répondent à des propos "persos et à la con". Il glisse ses opinions tout en se parant des atours d'une compétence juridique réelle qui le met biensûr tellement au-dessus de la réflexion et qui fait de ses affirmations des vérités. Et il ne faut pas le titiller en insinuant qu'il est légèrement orienté à droite : ne lui dites pas que ce passage d'un de ces récent billet ressemble comme à 2 gouttes d'eau à la précarité toute chère à laurence parisot (Je le reproduis ici tant la ressemblance est troublante) :
"C'est un paradoxe bien connu qui veut que protéger une situation la rend plus difficilement accessible. Il en va du logement comme du travail. Mais cet aspect là est intouchable.
Il existe un fantasme du travail et du logement à vie, et un mythe du propriétaire nanti exploitant le pauvre locataire qu'il faut toujours protéger. Il va sans dire qu'aborder un problème via un prisme déformant est le meilleur moyen de ne pas le régler. Et que le coercitif n'a jamais réglé un problème aussi bien que l'incitatif".

Pour lui il n'y a pas un seul commentaire à sauver. Engoncé dans la sublime certitude de sa supériorité intellectuelle il en tire la seule conclusion possible : tous les commentateurs sont des cons. Ajoutons un goût immodéré pour les mondanités (j'adore l'expression "la rigidité du cul") qu'il partage avec quelques-uns de ses obséquieux (lèche-cul) commentateurs : et va-y que j'te donne du "très cher maître ou très cher collègue", et que je t'emploie des expressions les unes et les autres pétant plus haut que leur cul.

Pour Eolas la forme ne convient pas et elle n'est pas justifiée par la fin : et c'est un avocat qui a l'outrecuidance de dire ça c'est-à-dire un personnage qui fait tout pour défendre son client y compris le pire (je sais pas moi, euh plaider l'état de santé chez un type comme maurice papon par exemple). Si le Droit protégeait les plus démunis il n'y aurait pas autant de pauvres en prison (ceux dont Eolas relève avec condescendance l'illétrisme). La directive européenne "Reach" a bien montrer comment marche (on devrait plutôt dire boîte) le Droit : par influence et généralement par influence des puissants. Alors Bové a compris qu'il ne fallait pas attendre que le Droit soit dévoyé : c'est tout de suite avant que les charognards arrivent qu'il faut agir et peu importe le moyen si c'est pour se protéger.

 
At janvier 14, 2007 6:43 PM, Anonymous pencalet2 said...

J'admire la qualité et le sens pédagogique des propos d'Eolas. Mais effectivement il perd facilement son objectivité quand il sort du DROIT; c'est me semble-t-il ce qui ressort de cet échange que je cite ci dessous et qui faisait suite à son analyse très interessante au demeurant du "droit au logement opposable"
Je copie/colle les 3 commentaires.
-------------
Le vendredi 5 janvier 2007 à 01:27, par pencalet2
Mon environnement immédiat comprend 36 maisons individuelles dont 17 "résidences secondaires" (R.S.)! Chacune de ces R.S. d'une valeur moyenne de 300/400.000 euros est occupée environ 4 semaines par an.
Il ne s'agit pas dans mon propos de diriger les SDF des grandes métropoles vers le littoral balnéaire français; cependant ne serait-il pas possible d'astreindre les adeptes de la propriété secondaire, qui est aussi à vocation secondaire spéculative, à investir préalablement , ou simultanément, dans un logement locatif à loyer modéré ( versement de 80 ou 100.000 euros avant tout achat d'une résidence secondaire). Un Fond national gérerait cet investissement pour créer des logements là où ils sont nécessaires ; les investisseurs ne seraient en rien lésés. Pour ma part, en me promenant sur le littoral et voyant ces quantités de volets fermés, je saurais qu'ils correspondent aussi à des personnes modestes bien logées.

Utopiste ? non car je sais que bientôt pour donner l'exemple Mrs Lagardère, Pinault, Bouyghes, Sylvestre, Dassault, Arnault, Bébéar etc.. vont venir camper sur les bords du canal St Martin !
-
intervention de Eolas

► Les investisseurs ne seraient pas lésés, dites vous ? Ha, mais si : de 80 à 100 000 euros. (Soupir) Comme toujours, à chaque problème, une taxe et un Fonds national pour gérer tout ça, comme si ça avait déjà résolu quoi que ce soit. En fait, les français aiment se payer une bonne conscience en envoyant la facture aux autres...
Eolas
------
suite 2
---------




Le vendredi 5 janvier 2007 à 22:28, par pencalet2
Je reviens sur mon mot 95; vous y avez répliqué :" les investisseurs ne seraient pas lésés- Ha mais si : de 80 à 100.000 euros....".
Je n'ai effectivement pas du bien m'exprimer : j'ai parlé d'investissement et non de taxe car le candidat à la résidence secondaire investirait simultanément dans un logement locatif dont il resterait propriétaire et bénéficiaire des loyers; il pourrait toujours revendre ce bien en accompagnement de la vente de sa résidence secondaire. mais au fait ! auriez vous une résidence secondaire ? je souris !!
► Permettez moi de vous retourner la politesse : pour faire une telle proposition, il ne fait aucun doute que vous même n'en avez pas. C'est facile, hein, les procès d'intention ?
Eolas

( je commente : effectivement je n'ai pas de résidence secondaire car habitant à zero mètre de la marée haute je n'en vois pas l'usage)

---------
suite 3
---------



Le samedi 6 janvier 2007 à 14:42, par pencalet2
C'est drôle de voir comme par l'échauffement d'une discussion on peut s'éloigner du vrai sujet (initial/essentiel) : tu as, tu n'as pas une résidence secondaire !!! là n'est évidemment pas le sujet .
Celui ci demeure qu'un individu n'a pas de toit ni les moyens d'éviter de dormir sous un ciel étoilé/glacial. Pourtant je vois des toits sans hôte. Ma tentative de proposer une solution parmi d'autres était inepte ? soit ! Mais le fait est là ; les uns n'ont pas de domicile les autres en ont de multiples. Ainsi va notre société; faut-il l'accepter telle quelle ou "bomber corsiquement" les résidences secondaires pour inciter les propriétaires/spéculateurs à investir dans du productif à leur bénéfice ET à celui de leurs concitoyens plus modestes ?

Montesquieu a dit que le richesse d'une nation tient dans la vitesse de circulation de la monnaie; la résidence secondaire est un frein à cette richesse qui passe par salaire...logement..etc....
-------
fin

 
At janvier 14, 2007 6:45 PM, Anonymous nasheuh said...

Ah ca fait plaisir ! A lire les commentaires de son blog, je commençais pourquoi il n'y avait jamais de message plus virulent à son encontre. Ah... c'est beau la modération quand même ; son petit jeu de sélection me fait penser aux appels d'auditeurs à la radio, et de ce beau principe "démocratique" cher à ce bon vieux Demorand.

En attendant, comme ça a déjà été bien dit ici, ce n'est pas tellement nouveau de la part de l'avocat au barreau de Paris (non mais attends steuplai quoi !!). Du haut de leur érudition juridique, juges et avocats se sentent toujours très supérieurs et la condenscendance est leur principal comportement social. Le jour où ils comprendront que le droit, ce n'est pas juste une balance pesant le pour et le contre... Oui messieurs ! Comme le journalisme et même comme beaucoup de sciences, qu'elles soient humaines ou non d'ailleurs, LE DROIT N'EST PAS QUELQUE CHOSE D'OBJECTIF. Va bien falloir vous faire rentrer ça dans votre petit cerveau merde. Alors messieurs qui vous prenez pour des sur-hommes, qui pensez réussir à vous élever au-dessus de la détermination de votre socialisation, qui êtes persuadez d'être les défenseurs de valeurs ou de morales humaniste, je vous en conjure (hihi :p), remettez-vous en question ou bien.... taisez-vous !

 
At janvier 14, 2007 8:16 PM, Anonymous FMP thE mAd said...

Je ne suis jamais le blog d'Eolas (quand je tombe dessus, c'est en général une erreur de Google, et je me lave les yeux après).

Force est de constater qu'à part si on cherche des infos sur les arcanes du droit, ce qui peut intéresser le quidam, son blog est comme tous les autres : un simple journal intime recensant les avis d'un auteur dont, finalement, j'ai rien à foutre.
La différence avec d'autres blogs, c'est qu'Eolas se dit souvent a-politique (ben tiens), et qu'il essai de faire passer son blog pour ce qu'il n'est pas : l'avis éclairé et objectif d'un citoyen français.
A qui veut-il faire gober ça ? Visiblement à pas mal de monde, vu son audience.

Voilà pourquoi je préfère le blog d'El Ryu : d'abord parce que c'est carrément plus drôle, qu'El Ryu ne cache pas son manque d'objectivité, et qu'on sait donc d'emblée où on met les pieds, et qu'en plus il tape souvent très juste sur pas mal de sujets différents.
On peut être d'accord ou pas avec El Ryu, mais au moins, il semble aller un peu plus au fond des choses qu'un gars comme Eolas, qui malgré son érudition se vautre souvent dès qu'il sort un peu de son domaine.

Bref, bravo, continuer comme ça, avec si possible un rythme plus soutenu ;)

 
At janvier 14, 2007 8:40 PM, Anonymous Documenteuse said...

Ca a l'air de plaire ce procès Eolasien. Perso je trouve pas ça joli à voir.

D'autant que je ne pense pas que José Bové soit le seul récipiendaire des coups de gueule d'Eolas.
Est-ce que certains oublient ses posts dirigés contre Monsieur Sarkozy, ses post dédiés à la défense des irréguliers en France, ses posts voués à dénoncer les conditions carcérales en France, etc ?

Pour l'anonyme qui me recita le post d'El Ryu: j'avais bien lu, et j'ai aussi lu ton commentaire.

Pour moi c'est toujours hors-sujet.
Et, en ce beau dimanche, j'entends crier à la rigidité et au manque d'objectivité d'Eolas, mais aucun ne s'empresse de critiquer bové.

C'est interdit? C'est un peu le problème quand on veut toujours tout ramener à une bipolarité gauche / droite.

José Bové sait qu'il ne sera pas emprisonné. Ca ne vous le rend pas un peu moins grand? Vous ne voyez pas que son action (que je trouve juste, à la base) a peut-être des limites liées à sa personalité?

 
At janvier 14, 2007 9:23 PM, Anonymous Fred., de L. said...

@documenteuse : "José Bové sait qu'il ne sera pas emprisonné. Ca ne vous le rend pas un peu moins grand? Vous ne voyez pas que son action (que je trouve juste, à la base) a peut-être des limites liées à sa personalité?"

Là, c'est toi qui est hors sujet. Le débat, là, ce n'est pas la grandeur de Bové. C'est "peut-on débattre de ce sujet sans se faire virer à coup d'lattes et de mauvaise foi". Enfin, le sujet sur ce fil de commentaires.

Bové, il fait du cinéma, comme tous les autres. Mais il le fait au nom d'une certaine cause. Là où Guy Drut, graaaaaaand champion français il y a quelques décennies parvient à se faire gracier par le plus haut piston de la cour de récré, ben Bové, il dit qu'il refuse même de faire la moindre demande d'exception, comme le premier quidam suicidaire ignorant du droit à qui on aurait filé un avocat commis d'office véreux et j'm'en foutiste... Il répond à ses adversaires qu'il veut la faire cette prison, et que ce n'est pas ça qui le fera changer d'avis, qui le fera hésiter dans ses convictions... qui le fera changer d'avis.

Tu la vois là, maintenant, la différence de point de vue ? Il ne te paraît pas un peu plus grand le mec ? Puisque c'est ce qui te préoccupe... Sa grandeur...

J'attends de te lire au sujet de Denis Robert tiens... J'ai eu quelques débats à son sujet ailleurs... où on me répondait "ce mec il veut se faire de la pub, il n'est pas sincère, je m'en méfie... il n'est pas aussi grand que ce que vous en dites". Comme si le problème, c'était la vision qu'on en a de ces gens... Et la façon dont on adule Sarkozy ou Royal, c'est mérité peut-être ? Est-ce le débat ? Est-ce que poser le débat en ces termes, ce n'est pas éluder le débat, le vrai ?

Ces gens (Bové, Robert) sont contre un système. Ils se battent avec les mêmes armes, quand ils le peuvent... et avec d'autres.

 
At janvier 14, 2007 9:42 PM, Anonymous baka^3 said...

Bon je viens de finir de me taper les commentaires chez eolas puis ici.
Bien.
Faut vraiment avoir rien à foutre pour participer à ces querelles "c'est toi qu'a tort, non c'est toi gnagna."
Femme mariée, étudiant ou chomeur.
...
Je participe.
Chier sur Eolas m'aurait plu, mais las, c'est fermé. Alors je vais chier sur les lecteurs d'El Ryu.
Parce qu'à part une sorte de petite satisfaction qui se rapproche de la branlette intellectuelle, rien à reprocher à El Ryu sur ce coup·
Par contre les autres...pouah.

Alors, Eolas a parfois des idées à la con. ça fait de lui un proutproutgnangnan, pas forcément un extrêmiste de l'UMP. En même temps, il est avocat, pas prolo. Si les avocats montaient sur les barricades, ça se saurait.

Il censure les commentaires sur son blog. Soit, son blog. SON blog son blog, l'espace d'expression personnelle web 2.0, "je me médiatise donc j'existe". Vous connaissez, y'en a qui pratique. Alors il semble assez évident qu'il est pas obligé de laisser les commentaires quand il sent qu'il va se rétamer. Appeler ça nier la liberté d'expression si vous voulez. Moi perso, quand on vient me faire chier chez moi, je fous à la porte, je discute après.

Après, il a des idées à la con formiste, c'est répugnant, bah ouais, c'est répugnant.
Et puis dfaçon, vous êtes des gros nazes à chier sur les gens comme ça sur un autre blog parce que ça fait du biennnn. Ouais vous etes des gros nazes, moi aussi, voila, c'est super.
Soyons constructifs.
Bonne soirée

 
At janvier 14, 2007 10:01 PM, Blogger el ryu said...

ma chère documenteuse,

Puisque tu sembles décidée à faire tâche parmi tous ces commentaires flatants mon égo et ainsi me pourrir cette merveilleuse journée ou je passe plus les portes tellement j'ai la tête qui gonfle je me suis décidé à te répondre à toi perso puisque tu as tout de même l'air de me chercher gentillement. Et que je préfère les commentaires vaches je dois dire.

C'est vrai d'abord que c'est pas joli à voir. On a l'impression que tout le monde se lache et s'en donne à coeur joie. En plus on est tous contre lui tout seul. faudrait donner l'info a la bande des adorateurs d'Eolas pour qu'ils viennent le défendre et laisse pas une gonzesse toute seule faire le boulot !

Moi j'avais été gentil à côté et j'avoue que je ne pense pas autant de mal du personnage.

Déjà c'est même pas le point de vue que je critique. Il pense ce qu'il veux. Mais à partir du moment ou il étale sa pensée sur le net devant tout le monde il faudrait tout de même soigner un peut l'argumentation. Excuse moi mais j'suis pas sur de le prendre comme avocat le jour ou j'en aurais besoin d'un. (Sauf si il se propose gratos bien sur, parait que c'est cher...).

Et toi madame tu t'y prend aussi mal que lui.

Tu dis que je suis hors sujet.
D'accord alors quel est le sujet ?
Hein ?!
C'est quoi le sujet ?
Je sais pas moi. Tu sais toi ?
Et dabord c'est qui qui décide le sujet des trucs qu'on parle hein?
C'est toi ?
Alors si je suis hors sujet c'est qu'il y a un sujet du jour qui est la victimisation dont est censé faire preuve José Bové, et que moi je parle d'autre chose
De quoi je parle dans mon commentaire alors ? je parle bien de bové et de son intention de se faire emprisonner juste pour faire chier.
Alors oui je parle des ogm, sujet qui n'est pas abordé dans le post d'Eolas.
Et bien pourquoi pas.

Si le gars bové voulait se victimiser pour défendre l'écartellement des truies à vif dans le marais poitevin j'aurais peut être pas la même envie de le défendre.Et l'acte n'aurai pas autant de panache. Tu peux pas faire abstraction du sujet des ogm. Ta position est "le combat est juste mais le mec est naze. "
Et alors si le combat est juste !

Et t'es quand même bien obligé de préciser la raison pour laquelle il veux aller en prison sinon ça n'a pas de sens.
Et puis tu peux pas balancer que je suis Hors sujet sans préciser ta pensée sinon ça ne veux rien dire. Ton argumentation n'est pas faible, elle est inexistente.
Ensuite. C'est pas parce qu'il dénonce les conditions carcérales en france et défend la veuve et l'orphelin que ça lui donne une légitimité particulière pour d'autres sujets.

C'est complètement con comme argument ma chère. Excuse moi.

"...j'entends crier à la rigidité et au manque d'objectivité d'Eolas, mais aucun ne s'empresse de critiquer bové. C'est interdit?"

Si tu pouvais m'expliquer la phrase qui précède dans un futur post je serai ravi parce que moi j'ai pas compris. Pourquoi faudrait t'il qu'on s'empresse à critiquer Bové ? C'est obligé ?

"C'est un peu le problème quand on veut toujours tout ramener à une bipolarité gauche / droite."

Celle là non plus j'ai pas compris. Keski est un peu le problème ?
C'est ça que je voudrai bien savoir. Qu'elle est le problème ? Non mais tu va nous le dire ton problème qu'on puisse s'énerver vraiment parce que je veux bien faire un effort mais je peux pas m'énerver vraiment sur toi si je comprend pas tes phrases tu comprend ???

Sinon mes allusions gauche/droite souvent c'est pas sérieux c'est un peux du second degré pour énerver. Disons que les adversaire de la bipolarité droite/gauche sont en général de droite. Non c'est vrai quand un mec te dit qu'il est ni de droite ni de gauche en général il est de droite en fait. Et quand il commence par dire ça généralement après il dit une grosse connerie. Si,si vérifie.

Bon ensuite qu'est ce qui reste...
Ah oui "José Bové sait qu'il ne sera pas emprisonné"

Et alors, ça fait parti du jeux politique. Le truc incroyable c'est quand mêm qu'il faille en arriver là dans ce pays pour obtenir un droit de regard sur le contenu de nos assiettes.
Je ne suis pas un fanatique de Bové, dailleurs le gars j'en ai rien à foutre, c'est l'indigence des critiques qui lui sont faite qui ne cesse de me fasciner.

Tu trouve son action juste à la base .

Mais pas au sommet c'est ça.
Ca veut dire quoi "juste à la base".
Ca veut rien dire c'est tout et allez hop circulez..!!!

"Vous ne voyez pas que son action (que je trouve juste, à la base) a peut-être des limites liées à sa personalité."

Dabord non, on vois rien du tout. Le "peut être des limites" c'est encore un truc que je comprend pas . Des faits madame des fait et des preuves, des arguments, pas des "peut êtres" et des sous entendu qu'on comprend à moitié.

Voilà en bref recommence.

Sinon ravi

 
At janvier 14, 2007 10:40 PM, Anonymous glop-glop said...

Pour reprendre une formule fameuse de Buonaparte au sujet de Talleyrand, Maistre Eolas est une merde dans un bas de soie.

Sa préciosité ridicule ne masque sa sottise que pour les ingénus qui forment son auditoire.
En plus au niveau juridique c'est une bite pour tout ce qui concerne le droit public, normal, c'est sale, il y a de la politique dedans.

Quand à ses qualités d'avocat, sa défense hilarante de "Petite Anglaise" permet de comprendre aisément pourquoi il a autant de clients taulards et désespérés ...

 
At janvier 14, 2007 11:01 PM, Anonymous Anonyme said...

@documenteuse
"Ca a l'air de plaire ce procès Eolasien"

Si on pouvait éviter la petite martyrologie ça serait bien. Le billet de El ryu n'aurait pas existé si Eolas ne l'avait pas censuré sur son blog (rien ne l'empêche de réouvrir les commentaires).Et Eolas ne se prive pas stigmatiser quand il le veut.


Par contre tu n'a toujours pas bien lu : El ryu n'est pas hors sujet quand il dit qu'Eolas essaie d'escamoter le débat de fond en y substituant un faux débat sur la forme. Tu trouves le combat de Bové juste et tu ne trouves pas curieux qu'on essaie de l'attaquer sur son réalisme médiatico-politique surtout quand on prend soin d'épargner les autres?

@"Est-ce que certains oublient ses posts dirigés contre Monsieur Sarkozy, ses post dédiés à la défense des irréguliers en France, ses posts voués à dénoncer les conditions carcérales en France, etc ?"
Je n'ai pas lu beaucoup de posts dirigés contre sarkozy chez Eolas et dénoncer les conditions carcérales c'est la moindre des choses pour un défenseur du Droit dans un pays supposé avoir des valeurs humanistes.

@"mais aucun ne s'empresse de critiquer bové"
Si El ryu par exemple dans son texte que tu as lu :
"Bové n'est pas un homme politique parfait, loin de là...".
Et pour ma part j'évite le culte de la personnalité genre congrés d'investiture de l'UMP.

@"José Bové sait qu'il ne sera pas emprisonné."
Non ça c'est Eolas qui le sait et qui lui fait un procès d'intention. Et même s'il le sait on en revient au débat : est-ce que le cynisme de Bové suffit à décrédibiliser une cause juste.

 
At janvier 14, 2007 11:32 PM, Anonymous Kuk said...

Il y a bien longtemps que je ne vais plus chez Eolas.

Au début, on peut trouver ses articles intéressants techniquement. Assez rapidement, on constate que le bonhomme est idéologue, imbu de sa personne et ne supporte pas la critique.

Je crois qu'il s'agit d'un cas pathologique qui intéresserait plus d'un psy. Je pense que la pathologie a été aggravée par le succès de son blog. Cela prend parfois des proportions inquiétantes. J'ai arrêté d'aller sur son blog le jour où je l'ai vu mettre plus bas que terre (insultes, mépris, etc.) un blogueur parce que lui, Eolas, avait lu le commentaire au travers de ses obsessions et certitudes et avait tout compris de travers.

Conclusion :
La télé rend fou.
La blogosphère aussi !
Sauf El Ryu.
Merci à lui.

 
At janvier 15, 2007 1:29 AM, Anonymous Frédéric Rolin said...

Je tombe par hasard sur ce fil de "meta-commentaires" (puisque le billet est déjà un commentaire recopié), et je dois dire que je suis fasciné par ce flot d'attaques de plus en plus personnelles. Et de plus en plus loin du propos intial d'Eolas.

lequel pouvait se résumer comme suit : alors que la situation de prisonnier est une des plus douloureuses qui soit, voir quelqu'un essayer de faire un coup médiatique en tentant, coûte que coûte de le devenir, est très choquant.

Thèse avec laquelle il est difficile d'être en désaccord.

Sauf, évidemment, à tenter de se tailler un succès blogosphérique sur la thématique de la "vraie" radicalité.

Avec des subtils glissements (ah, ces allusions à Papon, ces délicates insinuations psychiatriques, ces somptueuses archives sur la ploutocratie de robe).

Tout cela est aussi grotesque qu'inutile.

Et à la vérité, d'un conformisme bien plus confondant que celui dénoncé dans les propos d'Eolas.

 
At janvier 15, 2007 1:45 AM, Anonymous Grabuge said...

Excellent, El ryu !
Eolas (je lui donnerai du "Maître" le jour où il prouvera qu'il est bien avocat comme il le prétend... et encore ! C'est pas franchement le genre de titre qui passe aisément la barrière de mes dents) a effectivement tout de la description de Talleyrand... moins le talent de diplomate !

Ces derniers temps, j'ai un gimmick qui me trotte dans la tête et que je chantonne à chaque fois qu'il est fait allusion sur la Toile au carré des "blogueurs z'influents" (dixit Le Figaro et Le Meur, c'est dire les références !):
"Que les marquis se taisent sur leurs bancs,
Ou bien je fais tater ma canne à leurs rubans !"

Cyrano de Bergerac

Celle-là, je sens qu'elle va me reservir un bon paquet de fois dans les mois qui viennent...

 
At janvier 15, 2007 2:14 AM, Anonymous Kuk said...

@Frédéric Rolin

Ton résumé m'interpelle :
- il fait abstraction de tout ce qui est choquant dans l'article d'Eolas (je ne l'ai pas lu mais les commentaires d'El Ryu sont édifiants).
- il fait abstraction des motivations de celui qui "fait un coup médiatique" (de nombreux commentaires ci-dessus ont dénoncé cette argumentation).

De nouveau, la blogosphère me fait penser à l'univers politique, à l'univers médiatique où l'on se serre les coudes quand les inquiétantes dérives de certains sont dénoncées. Pour ma part, cette dénonciation ne me semble pas grotesque et inutile.

Concernant la pathologie, je maintiens : l'audience de certains blogueurs leur monte gravement à la tête et fait ressortir leurs travers. Eolas est loin d'être le seul.

 
At janvier 15, 2007 8:14 AM, Anonymous Anonyme said...

Heu... vous n'aviez rien de mieux à faire en ce dimanche ensoleillé ???

 
At janvier 15, 2007 9:34 AM, Anonymous blop said...

@ el ryu "je préfère les commentaires vaches je dois dire" > tu vas etre servi : j'espere que t'as pris la resolution de poster un peu plus souvent espece de grosse feignasse !
Et te mettre a l'orthographe.
Voila, c'est dit

@ anonymous "ce dimanche ensoleille" > he on est lundi mon gars !
putain de chomeurs...

 
At janvier 15, 2007 5:29 PM, Anonymous Foxapoildur said...

Dans les commentaires, Eolas (ça me fait rire les lèche-culs qui lui servent du "Maître") écrit froidement "Certains combats méritent d'aller jusqu'au bout de ses convictions, quitte à transgresser la loi ? Mais l'ETA et l'IRA ne disent pas autre chose."

Il oublie dans sa liste les Communards et la Résistance...

 
At janvier 15, 2007 10:32 PM, Anonymous emcee said...

Je suis d'accord avec la vachitude, moi aussi. Trop d'obséquiosité tue l'obséquiosité.
Donc je suis d'ac' avec les remarques fielleuses de Blop concernant la vitesse de croisière que s'octroie le maître de céans entre deux billets et l'orthographe même pas digne d'un malheureux client de kinou-savon.

Ce dernier, par ailleurs, qui plaint ces pauvres malheureux (que JB narguerait en réclamant d'effectuer sa peine, au lieu de se défiler comme ceux qui peuvent) oublie de dire qu'un nombre non négligeable d'entre eux, ne sont tout de même pas des agneaux bêlants et qu'ils ne sont pas incarcérés pour avoir fauché des champs mais pour des crimes et délits qui, hélas, mènent à la prison.

Ce qui, je lui accorde, pourrait peut-être être évité à certains, si les peines de substitution avaient droit de cité dans le "pays des Droits de l'Homme" - comme disait justement Raffarin ce matin à la radio.
Mais ce n'est pas le moustachu du Larzac qui est responsable de cette situation, que je sache.

Quant à utiliser les médias et aller se faire incarcérer accompagné de tracteurs et de sons de clochettes, c'est vraiment petits bras à côtés de ceux qui mettent en scène un cirque médiatique à coups de millions d'euros.

Finalement, cet exemple ciblé était, à mon humble avis, bien malvenu s'il était choisi comme unique support destiné à dénoncer les conditions carcérales scandaleuses et la justice expéditive en France.

 
At janvier 15, 2007 11:01 PM, Anonymous Anonyme said...

@je suis fasciné par ce flot d'attaques de plus en plus personnelles
Les opinions d'Eolas sont personnelles sur son blog personnel alors pourquoi voulez-vous qu'on contredise son voisin de palier qui lui s'est abstenu. D'autant qu'il a fait preuve pour le coup d'une censure et d'une suffisance tout à fait personnelles.


Le toutou à son maître s'en vient nous expliquer ce que nous les crétins sidéraux nous n'avions pas compris :
@ lequel pouvait se résumer comme suit : alors que la situation de prisonnier est une des plus douloureuses qui soit, voir quelqu'un essayer de faire un coup médiatique en tentant, coûte que coûte de le devenir, est très choquant.

Vous êtes choqué. Alors là, on se serait vraiment pas passer de votre émotion et de votre opinion tant elle est indispensable. Mais vous vous en remettrez j'en suis sûr en remettant une bonne couche de "mon très cher collègue et néanmoins amis". Que votre émoi ne vous empêche pas non plus d'essayer de comprendre d'autres point de vue on ne sait jamais...

@Thèse avec laquelle il est difficile d'être en désaccord.
Bin si la preuve, on peut ne pas être d'accord et se faire virer à coup de lattes des commentaires pour ça , d'ailleurs je n'en suis pas tout à fait sûr mais je crois que c'est un désaccord qui est à l'origine de ce billet...

@Avec des subtils glissements (ah, ces allusions à Papon, ces délicates insinuations psychiatriques, ces somptueuses archives sur la ploutocratie de robe).
Dites-moi vous ne savez pas construire une phrase correctement ou c'est juste que vous êtes un peu fainéant? Le cynisme médiatico-politique de Bové mis en paralléle avec le cynisme d'un avocat qui sait très bien qui est son client vous ne le voyez pas? Enlevez vos oeillères alors.


@Tout cela est aussi grotesque qu'inutile.
Vous avez raison d'ajouter que vous n'êtes pas seulement ridicule vous êtes aussi inutile.

@Et à la vérité, d'un conformisme bien plus confondant que celui dénoncé dans les propos d'Eolas.
Tiens cette phrase ressemble à un sermon du genre "en vérité mes oailles je vous le dis le conformisme c'est pas bien et celui qui le dit qui y est.". Y a pas à dire c'est très profond.

 
At janvier 16, 2007 2:32 PM, Blogger coco_des_bois said...

Je ne vais pas trop prendre parti, ce n'est pas très intéressant (ce que j'ai à dire - ou pas) mais je voulais juste te remercier d'avoir publié ce message, le post d'Eolas m'avait semblé à première vue assez peu intéressant, j'aurais donc raté ton long commentaire (en fait non puisqu'il avait été censuré ... curieux à conceptualiser tout ça).

Voilà, merci, l'utilisation de la justice pour en démontrer son absurdité est souvent utilisée, par les anti-pub, par les anti DADVSI et j'en passe, tes remarques me semblent tout à fait correctes.

 
At janvier 17, 2007 3:03 PM, Blogger Henri said...

C'est à dire un peu rigide du cul.
... ce qui n'est pas un défaut, par contre cet Eolas se prend pour le bondieu et thémis en personne, il doit croire qu'à part lui rien n'existe, je peux le dire, il est venu m'emmerder dans un blog de "fiction", ce qui dénote un certain manque de perspicacité déplorable chez un justicier.

 
At janvier 17, 2007 4:01 PM, Anonymous Lory Calque said...

Je ne suis pas particulièrement fan de José Bové, qui est cependant loin d'etre parmi les politiques les plus détestables et les plus malhonnetes.

Et je le préfère et de loin à un Eolas arrogant, imbu de sa personne, suffisant, méprisant, et paternaliste et misogyne.

Toujours désobligeant dès qu'on manifeste le moindre désaccord dans les termes les plus correctes, obséquieux jusqu'à l'onction rappelant celles des plus hypocrites chapelles, l'intéret du point de vue technique que pourraient apporter ses billets est supplanté par la mauvaise foi dont il fait systématiquement preuve et la hargne qu'il distille sous un faux-semblant humaniste, humanisme qui chez lui me laisse plus que dubitative.

Je ne crois pas un mot de sa soi-disant compassion pour la situation drammatique de certains de ses clients, et quand il a le front de dire que la majorité de ses clients sont en Seine-Saint-Denis, je ne peux pas m'empècher de penser que ce n'est certainement pas en allant y défendre des ados, ces "racailles" laissés pour compte sur le bord de la délinquence, ni la veuve et l'orphelin comme il aime tant par ailleurs à le faire remarquer qu'il gagne de quoi vivre; je pense par contre que parmi la "racaille" il n'y a effectivement pas que des enfants de choeur. Il ya a aussi les trafiquants et les dealers, et ceux là ont meme du pognon, assez pour se payer un avocat.

 
At janvier 17, 2007 9:22 PM, Anonymous Souplounite said...

Waaaa... ca charcle bien, c'est saignant, c'est bon ! Personne ne s'écoute, tout le monde se répond, c'est ça que j'adore avec le web deux-zéros (dans ta gueule) : c'est comme le web un-zéro mais en plus bordélique. Extra.

Un petit reproche quand même : personne n'a encore parlé de sarkozy ou d'hitler. Je trouve que vous pourriez faire un effort.

Sur le sujet ? Moi ? Rien à foutre. Je trouve que El Ryu a raison. Et je trouve qu'Eolas a raison. Ils ne peuvent pas avoir raison tous les deux en même temps ? Et bien, toi aussi tu as raison aussi.

 
At janvier 18, 2007 1:00 PM, Anonymous AB said...

@El Ryu,

En tant qu'également condamné à une interdiction définitive du territoire Eolas, je te salue camarade !

 
At janvier 18, 2007 2:19 PM, Anonymous Lory Calque said...

@ Souploumachin: tes 6 lignes, c'est vraiment ce qui s'appelle parler pour ne rien dire. Fallait pas t'en donner la peine.

Je ne vais pas te dire ce que signifie "souplou" en étrusque; ça te ferait froid dans le dos.

La prochaine fois, tache de parler pour dire quelquechose qui ne soit pas une idiotie.

 
At janvier 18, 2007 2:34 PM, Anonymous Anonyme said...

Ah ça fait plaisir de voir ce péteux d'Eolas s'en prendre un peu plein la tronche, lui qui n'a qu'une cour de pseudo-intellos de la petite bourgeoisie bobo parisienne qui viennent lui faire de la lèche à longueur de commentaires ("vous êtes tellement brillant très cher...").
Bon en même temps je peux pas blairer Bové mais entre les deux, je préfererais quand même boire un coup avec José qu'avec l'autre.

 
At janvier 19, 2007 9:48 AM, Anonymous herve said...

Juste un mot : contrairement à ce qu'on dit souvent, l'État français n'est pas vraiment pressé de lever le moratoire sur les OGM.

Et ce, pour une raison bien simple : la recherche génétique des grainetiers français a pris quelques années de retard, et les OGM made in France ne sont pas encore très nombreux ni tout à fait au point... donc ils sont très content de gagner du temps, en attendant de nous avoir paufiné leurs tites graines.

 
At janvier 19, 2007 10:08 AM, Anonymous herve said...

J'aime beaucoup la proposition de pencalet2 sur les résidences secondaires, je trouve ça très intelligent. La mise en pratique serait sans doute difficile sur un plan technique, mais c'est vraiment pas con.

 
At janvier 23, 2007 1:59 PM, Anonymous Souplounite said...

@LoryClaque : tu es un âne. D'abord ce n'est pas 6 mais 11 lignes que j'ai laborieusement tapées.

Ensuite je sais pertinemment que ces 11 lignes n'ont aucun autre intérêt que de m'avoir fait plaisir à les taper. Il n'était pas nécessaire de le souligner, sinon pour signaler ton incroyable perspicacité.

Ce que signifie souplou en étrusque, je m'en tape, ainsi que de l'étrusque et tous ceux qui parlent étrusque. Qui parle étrusque ? Personne, à part toi et trois cons.

Par contre, ce que signifie "claque", ta gueule de crétin pourrait bien le découvrir prochainement, et pas en étrusque.

La prochaine fois, évite d'ajouter ton commentaire idiot à mon commentaire stupide et tâche de te taire ou de t'empaler sur un croc de boucher.

En plus je suis sûr que tu es laid.

 
At mars 27, 2007 10:44 AM, Anonymous Anonyme said...

Ecrire des conneries et menacer les gens c'est le lot des crétins, il y en a meme un gros comme un porc qui a fini pendu par les pieds à croc de boucherie, il s'appelait Mussolini et je suis sure que tu dois lui ressembler, souplemite.

 
At août 11, 2007 9:13 PM, Blogger Documenteuse said...

Putain j'avais pas lu que je m'en prenais plein la gueule !

C'est que du bon. Je dois tout lire?

En tous cas les attaques persos ont de beaux jours devant elles !

Merci pour ta prévenance El Ryu, je tâcherai de faire mieux quand tu sortiras ton prochain post (en septembre 2009?)

Doc

 
At janvier 31, 2008 12:23 AM, Anonymous Anonyme said...

"En plus au niveau juridique c'est une bite pour tout ce qui concerne le droit public, normal, c'est sale, il y a de la politique dedans."

Il n'y a pas de politique dans le droit privé ? Et en quoi est-il une bite en droit public, concrètement ?

 

Enregistrer un commentaire

<< Home