jeudi, avril 13, 2006

Monsieur Smith au sénat, Monsieur Lassalle à l'assemblée.

L'initiative du député UDF Jean Lassalle a provoqué pas mal de mépris au début. Je me souviens des premiers reportages de France Inter sur le sujet avec micro trottoir- dans le bled du gars. Ils se faisait casser grave genre "keskeucé kseu débile qui nous fout la honte à tout le village c'est ridicule ! "

Pour le journaliste de base forcément un peut cynique c'est évidemment n'importe quoi. Le monde politique est plein de héros dont les médias passent à côté régulièrement. Ils préfèrent courrir comme des mouches après ceux qui ont le cul merdeux exprès pour les attirer.

Jean Lasalle m'a tout de suite fait penser à James Stewart dans "Monsieur Smith au sénat" de Franck Capra. Dans cette comédie de 1939 il y joue le rôle d'un jeune député de province idéaliste qui, pour dénoncer une affaire de corruption, squatte la tribune du Sénat pendant 24 heures. Profitant d'une faille du règlement qui stipule qu'un député ne peut être interrompu tant qu'il n'a pas finit son discours. C'est un film vraiment réjouissant, sans doute un des meilleurs personnage de James Stewart qu'est pas loin d'être mon acteur favori de cette époque. Cette époque ou les ricains savaient faire des films.

Dans la vrai vie ce genre d'initiative indispose. Surtout les autres députés j'imagine. C'est que le gars en est a sa 6 ème semaine de grève de la faim. (quand je pense que je peux pas passer plus de deux heures sans grignoter un truc !!!). Et tout ça pour quoi ?

Pour rien !

Bin oui, si vous avez entendu comme moi les infos, on arrête pas de nous dire qu'en fait l'entreprise que le gars Lasalle accuse de vouloir se dé localiser en vrai elle va pas le faire. Que c'est n'importe quoi qu'ils disent parce que c'est même pas vrai et que même ils allaient créer des emplois en plus ailleurs aussi et que vraiment c'est dégueu. Hein ?! Tu l'as entendu aussi n'est ce pas ?

En fait le type il est là presqu'à moitié mort et les autres ils se penchent compatissants sur lui et il lui disent "Mais non ils vont pas partir, ils ont dit ça comme ça mais ils le pense pas vraiment, faut pas s'énerver etc, etc,.."

Il est teubé ce mec il fait grève pour un truc qu'existe même pas ! Elles sont gentils les entreprises, elles vont pas faire du mal à personne. Pourquoi qu'il fait ça ? D'habitude les grèves de la faim c'est des types mal rasés, des sans papier, des pères divorcés qui veulent la garde de leurs enfants, ils sont allongés dans des sacs de couchages, blafards, ils peuvent à peine parler.

Difficile de voir en Jean Lassalle un nouveaux Ghandi. Avec son costume nickel, sa carte de l'UDF (Ca c'est le truc qui tue, qu'est qui reste aux socialiste ? L'auto-immolation ?), son teint de bon provincial, père de famille nombreuse, avé la tête sur les épaules et l'accent plouc qui va avec, on se dit que les jeunes de 68 avaient plus de chances avec le Ché qu'était presque trop beau pour être vrai. En tout cas en voilà un qui file un coup de vieux à tout ces bavards qui nous répètent à l'envie qu'il faut se plier à la "réalité" et qu'on peut pas faire autrement et gna,gna,gna...gna, gna, gna.

J'imagine la gueule des autres députés qui reviennent du resto le midi pour faire leur sieste digestive sur les bancs de l'assemblée, le bide plein de plats en sauces et de vins bien gras. Au moment ou ils croisent la tronche d'endive mal cuite du député abstinent on doit entendre les mouches voler. J'espère que ça les tiendra éveillé.

Comme les films de Capra à l'époque, qui redonnaient espoir aux citoyens Américains à une période charnière pour ce pays, on a besoin de fous comme ce Lasalle qui remet en question le rôle des politiques qui comme leur nom l'indique, sont là pour faire de la politique bordel !

ci joint cette vidéo de John Paul Lepers diffusée sur son blog.

12 Comments:

At avril 13, 2006 9:57 AM, Anonymous Anonyme said...

Bonjour

Comme vous l'écrivez, le détail qui tue, c'est l'appartenance à l'UDF. Pendant qu'il agonise doucement, Autain blablate sur les médias et Royal fait la une des journaux.

Cela dit, dans le film, Mr Smith est grandement aidé par un président du Sénat bienveillant. Ce n'est pas vraiment le cas ici, avec Debré...

Bonne journée.

 
At avril 13, 2006 12:17 PM, Blogger sol said...

M. Lassalle est quelqu'un de bien, de profondément humain et qui vit la politique comme une partie de sa vie, comme une passion, comme un engagement, pas comme un travail. C'est quelqu'un de rare.
J'ai eu la chaire de poule de l'entendre parler dans la vidéo de John-Paul Lepers.

 
At avril 13, 2006 3:03 PM, Anonymous Fugitive said...

Désolée de casser l'ambiance mais l'idée de comparer James Stewart à Jean Lassalle m'a fait faire un sacré bond.
Je crains fort que vous connaissiez bien mal l'olibrius en question.
Une petite idée de qui est Lassalle ici :
http://www.iphb.org/2006/02/palacio_jeanluc.html

Le reste des billets en dit long sur le personnage.
Au fait... j'y vis... donc je connais.

 
At avril 13, 2006 3:27 PM, Anonymous épi said...

Merci de mettre les choses au point, Fugitive.

Les élans du coeur sont les élans du coeur, là est leur noblesse : on prend en pitié un homme dont on croit qu'il se meurt.

Mais maintenant, qu'en est-il ? drame ou chantage ?

 
At avril 13, 2006 4:23 PM, Anonymous Anonyme said...

Bon après la lecture du lien de Fugitive ma première impression à propos de du député Lassalle se confirme un peu plus, j'avais déjà eu quelques doutes en voyant le peu d'enthousiasme sur son action dans un reportage dans sa vallée, en particulier venant des ouvriers de la dite usine. En plus comme je suis du genre pro-ours ou loup et anti chasse alors là les dés sont jetés. Par contre si sa grève de la faim est réelle on peut quand même saluer son courage perso car là il est à un point où son pronostique vital va en prendre un coup, J'ai beaucoup aimé aussi la touchante sollicitude de Mme Boutin dans cette affaire car bien que je partage nullement ses idées (à part pour les prisons)elle paraît bien réellemnt inquiète pour lui, en plus ça ferait drôlement désordre qu'un député français meure sur les canapés de l'Assemblée Nationale.

 
At avril 13, 2006 8:01 PM, Blogger bdm said...

Bon, je sais votre orthographe, etc.
Mais on peut essayer de s'améliorer petit à petit, sans que la tête elle explose par excès de connaissance, alors, pour aujourd'hui, noter que : "un peut" s'écrit en fait "UN PEU" (de paucum), rien à voir avec le verbe pouvoir (de potere)

 
At avril 13, 2006 8:47 PM, Blogger el ryu said...

bON j'ai lu l'article proposé et c'est vrai que ça craint carément. Je me suis pas donné la peine de me renseigner parce que de toute façon c'est quand même un mec de droite donc je partage pas 5% de ses idées. Même si ça avait été Boutin je crois que j'en aurai parlé de la même manière (sauf si la cause était trop naze bien sur genre avortement etc..). Et puis merde le geste est quand même impressionnant et on s'ennui tout de même trop avec notre classe politique pour pas en parler. De toute façon ce qui est le plus important là c'est le geste. On peux en penser ce qu'on veut c'est la classe ! Et surtout c'est un "peu" absurde.

 
At avril 13, 2006 11:08 PM, Blogger brigetoun said...

oui depuis le début je suis génée, parce que j'avais lu un commentaire d'un gars du coin. D'autre part, il ne peut que croire en ce qu'il fait, on ne risque pas sa peau comme ça, sauf à être un jeune idéaliste. Et les autres sont des opposants. Perplexe. Perplexe aussi quant à la logique d'être pour l'Europe telle qu'elle se construit, y compris dans sa politique vis à vis des pays en développement (un peu moins pire que les USA mis tout de même) et cette grève de la faim

 
At avril 14, 2006 9:40 PM, Anonymous François Barvec said...

salut,
je vois que l'on revient sur l'antienne du monopole du coeur, c'est aussi gênant que ça que ce soit un gars de droite qui fasse une grève de la faim?..
On se pose de drôles de questions parfois. Perso, c'est pareil quoique soit le bonhomme qui se lance comme ça, même respect à M Hollande si celui-ci se mettait à faire une grève de la faim, (peut-être même que je le respecterai enfin d'ailleurs...)

Sinon:
"Cette époque ou les ricains savaient faire des films"

pas du tout d'accord pour le cinéma US:
B.Edward, B.Wilder, Cassavettes, J.Boorman,Coppola, van Sant, Scorcese, W.Allen, Cimino, Kubrick, D.Lynch, euh et tiens Clint Eastwood, Tommy Lee Jones (et puis plein d'autres...Tourneur, Forman, Cronenberg qui font leurs films avec des dollars US)
ils sont bons à jeter Loïc?
Si ma grande soeur lit ça, elle va venir te scalper :o)
a+

ps: si tu penses passer me voir chez moi demain, regarde dans ta messagerie, j'ai une info pour toi

 
At avril 18, 2006 2:31 AM, Anonymous enguerrand said...

Le député Martyr, nouvelle façon de faire de la politique

 
At avril 19, 2006 4:20 PM, Blogger Fabien Lyraud said...

Bon il semblerait que cette affaire se dégonfle d'elle même. Au début on nous a présenté le combat de Jean Lassalle comme celui d'un politique qui luttait contre une multinationale souhaitant délocaliser une unité de production et mettre 150 personnes sur le carreau.
Sauf qu'il n'y jamais eu délocalisation mais seulement déménagement de l'entreprise à 60 km de son emplacement actuel. La cause est que pour bénéficier d'une extension l'usine Toyal aurait du être classé Sévéso 2 ce qui est incompatible avec la charte deu Parc National des Pyrénées. Donc ce déménagement est parfaitement justifié.
Jean Lassalle a donc trompé son monde et les journalistes en premier.
Et sur le site du député en question il justifie son action ainsi :
L'usine Toyal est un complément d'activité pour des agriculteurs pratiquant une agriculture pastorale qui sinon aurait arrété leur production. A la modernisation de l'agriculture de montagne l'on a choisi le maintien de micro exploitation non rentable. Personnellement je pense que le maintient de l'agriculture dans ces zones passe par un meilleurs soutien à l'agriculture bio?

 
At mai 01, 2006 1:37 AM, Anonymous Sos béarnaise said...

Merci Fabien !
Voila, n'oublions pas que la jolie vallée d'Accous est à deux pas du parc national des pyrénées. De plus une installation seveso 2 necessite des infrastructures qui n'existent pas dans cette vallée, et qui n'y seront jamais (hopital, caserne de pompiers spécialisés, accès sécuritaire pour les produits toxiques).
Maintenant les ouvriers qui travailleront sur le futur site classé dangereux seront a 1h de route de l'hopital, route de montagne dont l'acces peu être bloqué en cas de chute de neige.
Bravo Lassalle ! Ce n'est pas de la politique que cela, c'est une prise d'otage médiatique mensongère pour protéger les intérêts des potes, de la mairie (taxe professionelle), etc...
Vive la démagogie télévisuelle !

En fait, c'est pas pour rien qu'il est à droite...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home