vendredi, avril 21, 2006

Le clemenceau : de toute façon ils seraient mort avant.


Bon je vous avais déjà expliqué pourquoi un porte avion ça sert à rien. En plus c'est encombrant et une fois qu'on en a plus besoin on sait plus où le mettre. Comme vous le savez le tas de boue finit en ce moment sa petite croisière à 7 milliard d'euros vers Brest. Ici c'est la prise de tête pour savoir si c'est bien où pas, et c'est où qu'on va le mettre, non ça fait mieux là, mais non là on le voit mieux, justement faut pas le voir, ah si ça fait de la pub, de la pub pour quoi connard, etc, etc,...

Y en a même qui se disent que ça serait bien qu'on le désamiante nous même, qu'on pourrait créer une "filière", que ça ferait des emplois et que le problème de l'amiante on connaît bien.

Sur ce coup là c'est vrai qu'on connaît bien. Il faut dire qu'ici jusqu'à y a pas si longtemps les principaux employeurs c'étaient la marine nationale, l'arsenal, ....et la marine nationale et l'arsenal. Les mecs ils ont passé des heures dans des bateaux à se bouffer des particules d'amiantes. Aujourd'hui ils ont droit de goûter aux joies de la pré-retraite genre "profitez en bien parce que...profitez en quoi!"

Y a aussi une télé à Brest maintenant qu'à pas encore été récupérée par Ouest-France, Lagardère ou Bouygues. Je te conseilles vivement de cliquer sur le lien ci-dessous afin de visionner ce super interview de 13 minutes du responsable de l'association de défense des victimes de l'amiante. T'apprendras des trucs. Notamment que les masques de protection qu'on a pu voir accrochés aux murs dans les locaux des entreprises indiennes sensées désamianter le Clem et présentés comme une preuve de leur professionnalisme est une belle façon de nous prendre pour des cons. J'ai aussi une petite pensée perso pour mon pote Légo qui passait sa journée dans un costard en amiante sur le pont du Foch à attendre qu'un avion se crash peut être. Non sans rire ça m'a carrément foutu les boules. Le mec il en parle bien c'est vraiment très émouvant et si la première partie vous plaît il y a une deuxième partie. Et après tout ça on va encore nous demander d'avoir confiance pour les OGM...



Première partie en real player
deuxième partie pareil


L'émission est préparée et réalisée par Christelle Le Gall (interviews) et Sébastien Durand (image & son). * Musique du générique : Bruno Leroux.

C'est sur qu'en France, la santé des ouvrier, il y a cinquante ans, on en avait un peu rien à foutre. Maintenant qu'on s'y interesse un peu plus on refile les trucs un peu merdique aux ouvriers des pays pauvres. Et c'est vrai que quelque part c'est pas idiot. Si tu prend le cas des maladies liées à l'exposition à l'amiante, vu l'espérance de vie d'un ouvrier de base en inde, le gars de toute façon il aura même pas le temps de contracter la maladie. C'est ce que certain se sont dit.

On s'est vraiment conduit comme des gros porc dans cette histoire et ça pourrait même être un symbole de la manière dont on se comporte avec ces pays pauvres en voie de plus l'être un jour quand les poules auront des dents.

"-Ah salut bamboula ça va ?"
- Ben non monsieur ça va pas tellement justement.
- Ah bon qu'est ce qui se passe.
- ben y a rien a bouffer monsieur.
- Tiens donc comment ça se fait ? T'a libéralisé tes marchés ? Hein tu les a libéralisé ou pas ?
- Ah ben ouais ils sont super libre monsieur j'te jure.
- T'as ouvert des frontières, t'es sur, elles sont bien ouverte ?
- Ah ouais, ouais, monsieur, elles sont ouvertes. Même encore plus que les vôtres.
- Ca va fait pas le malin. Et les capitaux, ils circulent comme ils veulent les capitaux ?
- Oh là ! Ils circulent tellement vite qu'on les vois pas passer !
- Et les impôts ? J'espère qu'ils sont pas trop élevés hein ?
- Oh ils sont pas élevés mais de toutes façon il n'y a que les pauvres qui en paye.
- C'est bien ça.T'as pensé à l'état ? Hein ? T'y as pensé à ça ? T'as réduit les dépenses de l'état ?
- Ah ben y a presque plus de fonctionnaires et le peu qui reste y a plus d'argent pour les payer.
- Bon, ben, ça me parait pas mal, ça devrait aller mieux bientôt.
- En attendant vous pouvez pas nous aider un peu.
- Euh...... Ca te branches un porte-avion ?"



...

10 Comments:

At avril 21, 2006 9:05 AM, Anonymous Anonyme said...

Ca les a pas branché...

La Frrrrooonze, championne de la santé publique et de la prévention, recoit une leçon de l'Inde, elle même à la pointe de la sécurité sanitaire et des conditions de travail.

D'un autre coté, on nous explique que pour rester compétitif, il faut que nos conditions de travail se rapprochent de celles de la Chine...

Alors, l'Inde ou la Chine? Les indiens m'ont l'air moins avancé sur le business, quand on voit que les chinois ont eu l'idée de revendre les organes de leurs condamnés à mort...
ca c'est des communistes qui savent faire du business!

 
At avril 21, 2006 9:16 AM, Anonymous Anonyme said...

HAHA c'est exactement ca!!!

A force de pousser un raisonnement à l'extreme, ce que font chaque jour les économiste dans les médias, ils arrivent à nous sortir un monstre complètement absurde...

 
At avril 21, 2006 11:07 AM, Anonymous Anonyme said...

Les billets sont courts en ce moment, on a à peine le temps d'y goûter que c'est fini...

À propos de porte-avions, j'ai appris, en lisant "Pour la science" d'avril 2006, que les Américains ont carrément coulé l'USS America (le plus gros porte-avions du monde paraît-il, deux fois plus gros que notre Clemenceau) au large de la Virginie en 2005 sans le désamianter semble-t-il.

 
At avril 21, 2006 1:57 PM, Anonymous Marcel-pour-2007 said...

"- C'est bien ça.T'as pensé à l'état ? Hein ? T'y as pensé à ça ? T'as réduit les dépenses de l'état ?
- Ah ben y a presque plus de fonctionnaires et le peu qui reste y a plus d'argent pour les payer."

J'ai compris : on va faire désamianter le Clémenceau par les fonctionnaires excédentaires ?

D'ailleurs, plutôt que de payer un loyer, je propose directement de transférer l'ENA sur le Clémenceau, de sorte à ne pas avoir à payer les retraite des futurs fonctionnaires : génial, non ?

 
At avril 24, 2006 9:17 AM, Anonymous Anonyme said...

Coulons le gouvernement au large de Brest, tant pis pour la pollution!

 
At avril 26, 2006 8:35 AM, Blogger Documenteuse said...

Hé bamboula, elles sont pas belles mes armes?

Hé bamboula, comment ça tu as plus de sous pour me rembourser mon fric? Bon écoute moi bien bamboula, tu vas m'acheter mes tonnes de surplus de production, et on en cause plus...momentanément.

Hé bamboula, ton coton là, tu te le carres au Q ok?

 
At avril 26, 2006 8:36 AM, Blogger Documenteuse said...

hé bamboula, attends, j'ai oublié de te dire: tu causes vachement bien Français... tu veux participer à ma fête de la francophonie?

 
At avril 28, 2006 12:33 PM, Anonymous Fugitive said...

Le Cauchemar de Darwin version tech...
Mais bon... y'a plus grave, hein ?
En ce moment, ce qui agite les rédactions, c'est une minable escroquerie aux ASSEDIC qui doit faire 0,1% de ce que nous coûte le Clémenceau.
Ah ben oui ! Faut dépister les vrais voleurs ! Sans dec !
Ce doit être ça, "aimer la France"....

 
At mai 03, 2006 2:42 AM, Anonymous wladimir said...

"" ... c'est une minable escroquerie aux ASSEDIC qui doit faire 0,1% de ce que nous coûte le Clémenceau.
Ah ben oui ! Faut dépister les vrais voleurs ! Sans dec ! ""

Peur que la minable escroquerie en question finisse par se banaliser pour atteindre 100 % de ce que coute le Clemenceau, voir plus ... car si chacun se met à l'employer à tort et a travers ...
Parce qu'à ce moment la, depister les vrais voleurs quand il n'y a plus que ca devient completement con si tu veux.
Faut pas voir que l'argent dans la vie ...

 
At mai 03, 2006 2:49 AM, Anonymous wladimir said...

Non serieusement
Moi, je dis que l'escroquerie aux ASSEDIC ne devrait etre reserve qu'aux chomeurs.
Ainsi, l'escroquerie aux Clemenceau ne serait l'oeuvre que des militaires ...
Voila,
C'est simple quand meme les affaires d'etat, je comprends pas qu'on s'emmelle les ficelles comme ca.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home