mardi, mars 24, 2009

200 fois le smic ! Et moi, et moi, émois...

Jean pierre Levade tu connais ? Non c'est pas ça c'est Jean pyerlevade... attends je vérifie. Non en fait c'est Jean Peyrelevade. Hé, hé c'est rigolo; Non attend j'ai un strong !
hop finit le strong. Oui c'est rigolo le nom des pdg on dirait des faux. Plus c'est alambiqué plus ça fait super pdg. Souviens toi J2M ou Ernest Antoine.( el ryu ça ferait nul )Son cv chez wiki ça donne
Il a occupé de nombreuses fonctions de responsabilité notamment à la tête de grandes entreprises nationalisées : président de Suez de 1983 à 1986, de la Banque Stern de 1986 à 1988, de l'UAP de 1988 à 1993, et du Crédit lyonnais de 1993 à 2003

Mais aussi inévitablement la petite chronique judiciaire :

En janvier 2006, Jean Peyrelevade à été condamné dans le cadre de l'Affaire Executive Life à une peine de 500.000 $, 5 ans de mise à l'épreuve et 3 ans d'interdiction d'entrée sur le territoire américain pour avoir fournie à la FED de fausses déclarations[1]. M Peyrelevade avait "plaidé coupable" dans l'affaire.
Bon on s'en fout. Non il y a un truc marrant dans "les controverses du progrès " du 27 février sur france Cul c'est le moment ou ça cause de la rémunération des dirigeants de grandes entreprises du cac 40.

Jean Pierre il pense qu' effectivement il y a des abus et que les rémunération devrait êtres plafonnées, ou du moins méga surtaxées, genre 90%, lorsqu'elles atteignent un certain niveau. Et ça date pas d'hier puisqu'il s'était déjà exprimé bien avant la crise sur les stocks options entre autre.

Bon alors c'est très bien mais voilà le journaliste lui demande de préciser sa pensé. Quel est la limite "raisonnable" ?

Alors là c'est drôle, t'as comme un blanc, ça se voit que le mec il y avait pas vraiment réfléchit au truc mais au lieu de dire un truc du genre j'en sais rien, faut voir, qu'elle heure est il déjà ? J'ai un pressing à aller chercher, en plus c'est une tache d'œuf et sur du cachemire j'suis pas sur qu'ils vont pouvoir le récupérer alors ça m'arrangerait si je pouvais partir avant l'heure des fois qu'il y a des complications. Si ça dérange personne bien sur. Sinon je peux repasser l'année prochaine après les fêtes..."

Non, non le gars il se lance. Et allez hop ! Je plonge depuis le 15 mètres, attention...., éviter le ventral qui fait mal aux glaouïes...

"Moi je dirait assez volontiers quelque chose de l'ordre de 200 fois le smic annuel. Je surfiscalise à partir de 2 millions d'euros. Peut être que je suis trop généreux on peux en discuter ça c'est un débat politique."


(Place le curseur entre 35 et 36 minutes pour visionner le passage dont je parle)



C'est vrai que c'est politique ça hein ? Genre c'est vrai que l'angle économique du truc faut le chercher. En tout cas si on veux mettre le truc en équation, genre équation à deux inconnues avec "x" le salaire et "y" le prix d'une tournée de pastis au Fouquets, on va pas s'engueuler sur le nombre de glaçons par verre. Parce que ça promet d'êtres super casse gueule.

Attends on vit une époque formidable. Le montant de rémunération des patrons fait partie du débat public. Combien qu'on les paye les cons ? Ou plutôt à partir de quel niveau de pognons c'est complètement déconnant ? Et d'abord déconnant par rapport à quoi ? La théorie économique ? Keskelle nous dit la théorie ? Rien ! Que dalle ! En gros on sait qu'il y a une sorte de loi qui fait que les salaires sont tirés par le haut rapport du fait que les entreprises cherchent a attirer les mecs les plus performants. Le problème est que la performance est quelque chose de tellement difficile à mesurer que ça se passe le plus souvent un peu à la gueule du gars. Au bout d'un moment les candidats sur leur cévé ils ont tous le MIT, le Harvard machin, le Business school level dix mille, le bac +30, la varicelle à 6 mois etc, etc,..

A tout les coup les mecs quand ils zézitent ils regardent les hobbys en bas de la page.

"-Tiens celui là il fait du ski de fond c'est bien ça !"
"-Et celui là il a fait du saut en parachute c'est mieux !"
"-Ouh là là le saut en parachute moi ça me plait pas c'est dangereux, t'as pas un qui fait du rugby ?"
"-Oh la merde on va prendre la lettre de motivation et on prend celui qu'a fait le moins de fautes d'orthographes."
"-Pourquoi qu'on fait pas comme l'autre fois quand on avait fait des avions avec les cv et qu'on avait pris celui qui allait le plus loin ?"
"- Non j'aime pas trop il y a un biais dans cette méthode, ça dépend vachement de comment tu balances l'avion."
"- Ouais c'est vrai mais au moins on s'était bien marré."

Et tu vois après le salaire c'est politique. Tiens ben merde il nous l'aurait dit avant... Explique moi quelqu'un s'il te plait en quoi la rémunération des dirigeants de grosses boiboites c'est politique. Si c'est politique maintenant c'est que c'était politique avant non ? Alors quand tout va bien, ou disons quand tout à l'air d'aller bien, c'est politiquement justifié que les patrons gagnent chaque année s'équivalent d'un gros lot du loto. Tu vois j'suis con je croyais que l'intérêt général de tout le monde c'était qu'un patron, un vrai, avec des couilles méga grosse comme ça, coute aussi cher que 200, 300 ou 400 salariés de base. Je pensais qu'il y avait in fine une logique au truc. Mais en fait non c'était politique. Quand du point de vue économique plus rien ne veux plus rien dire, que tout le monde est paumé on va faire de la politique !

Qu'elle bonne idée !

Allez hop moi je dis 200 fois le smic mais ça peut être un peut moins. Qui dit moins ? J'ai 150 à gauche, 110 à droite, madame avec le chien ? Oui ?! 90 ! Attention 90 une fois ? Non le monsieur est pas d'accord ? Un demi rmi ? Oui non mais faut rester correct quand même hein ! Sinon j'annule tout moi. Le gars il a quand même les costards a acheter s'il vous plait un peut de respect.

Attend mais qu'est que c'est que ce délire ! 200 fois le smic ! Putain mais si maintenant on décide politiquement de fixer le salaire des patrons on pourrait peut être atterrir un peu et parler en milliers d'euros non ? Le gars là, le patron, c'est un être humain. On est pas en train de parler d'un extra terrestre ou d'un mec qui arrive à se toucher l'oreille avec l'orteil.

Merde mais je comprend pas. Si les salaires sont élevés c'est qu'il y a un principe de rareté de la main d'œuvre à un certain niveau de qualification et puis ensuite une somme dépensé rapport à un gain espéré en terme d'augmentation de chiffre d'affaire. Si on fixe une limite tout ça s'écroule et à la fin on a plus de raison de les payer à ces niveaux d'indécence absolue.

Bon je sais pas moi si on regarde les gros salaires des gens en général par exemple un radiologue, dans le médical ils font parti des mieux payés, ça palpe 15 mille euros par mois. C'est 15 fois un smic ok ! C'est déjà pas mal non. 15 milles boules par mois putain t'as de quoi voir venir. T'économise 6 mois tranquille et tu te paye une BMW cash ! Avé la BM keske t'as besoin de plus ? Déjà question gonzesse t'assure, le cul sur le cuir manque plus que la Rolex et t'es pas obligé d'attendre 50 balais. Attend 15 fois le smic !!

Jean Pierre il nous parle de 200 fois le smic !!! En plus après il s'empresse de rajouter, "mais on peux en débattre, allez y donnez vos chiffres moi je commence à 200 !"

La prochaine fois que t'as ton cdd à temps partiel à renégocier je te conseille la méthode Perle Vador : "Bonjour patron, moi je te propose 200 fois le smic, après t'en pense ce que tu veux mais moi je commence à 200 après on peux négocier, mais réfléchit hein ! Après tout c'est moi qui parle en premier j'ai le mérite de proposer..."

C'est quand même un drôle de parti le modem. Entre le présentateur télé, comment il s'appelle... merde je sais plus, et les anciens patrons style Jean Pierre, ça fait un peux fourre tout je trouve. Et dans le discours ça se ressent. Tu peux me dire à quoi ça sert un mec qui crois faire de la "politique" en proposant qu'un être humain puisse être rémunéré 200 fois plus qu'un autre au sein d'une même communauté ? Et cela en dehors de toute notion de fatalisme qui ferait qu'une imperfection d'un système d'organisation économique provoquant cette distorsion d'équilibre salarial pourrait être éventuellement accepté par tous sous le prétexte que chacun y trouverai au final son compte. Ce qui ne peux plus être le cas aujourd'hui. La crise ayant pour avantage de foutre un peut tout le monde à poil, ceux qui ont gardé leurs chaussettes et leurs chaussures ont l'air encore plus con que les autres.

En fait tu réalise que ce gars là n'a absolument pas le début du commencement de ce qui pourrait faire office d'une sorte de base intellectuelle nécessaire à une réflexion "politique" justement. Il a beau être super doué, surement très intelligent et compétent, son chiffre de 200 fois le smic décrédibilise la moindre de ses propositions.

A partir du moment ou l'on considère que ces faramineuses rémunérations n'apporte rien en terme d'efficacité à la communauté il n'y a aucune raisons pour les décaler à ce point des revenus de l'ensemble de la communauté.

C'est un point de détail parmi les emmerdes qui s'annoncent, réduire drastiquement les salaires des dirigeants ne va pas solutionner grand choses, mais en terme politique c'est énorme à mon avis. Parce que si on commence par là on va pouvoir remettre en cause des tas de trucs. Si on estime que le système de marché tel qu'il fonctionne est très mauvais pour fixer les rémunérations parce qu' au bout d'un moment le déséquilibre devient néfaste au système lui même sur quel base on va s'appuyer pour fixer le montant des rémunérations ?

Pour les montants minimums c'est facile, tu peux te baser sur le cout de la vie. Le prix minimum d'un logement décent+ le budget bouffe que tu crèves pas la dalle avec + un slip pour chaque jour de la semaine (à mon avis vu le niveau du smic, ils ont compté deux...)etc, etc...

Mais les maximums ? On va se baser sur quoi ? Le prix d'une Rolex ?

Attends mais on va virer communiste si on fait pas gaffe ! Non c'est vrai peut être que notre ami Jean Pierre il a compris ça ? En fait vois tu, il a peut être sa logique à lui. Barré comme les choses sont barré surtout restons délirant ! Surtout maintenir les gens dans l'illusion que les choses avait quand même un minimum de sens "avant".

Si le cours du kilos de PDG, carcasse entière, non démembré, non dénervé, non piècé, avé la couenne quoi , s'écroule aux niveaux de même pas de quoi faire une bonne blanquette, ça va cogiter un minimum dans les cerveaux qui, même en salaison devant Tf1 depuis un baille, risque la congestion totale.

Je te dit qu' il est obligé de rester dans la logique le gaillard et déjà parce que c'était sans doute son salaire passé qu'il défend. Je me souviens qu'à une époque, c'était y a 20 ans, le tips mensuels de Calvet, pdg de Renault, avait fait scandale parce qu'il avoisinait le million de franc !

Comme quoi on s'y fait, c'est comme la sodomie. Au début ça fait mal, après on s'habitue et à la fin on aime bien.

Et là aussi ça me rappelle au début de la crise quand le gouvernement avait trouvé tout un paquet de pognon à filer aux banques alors qu'on pleurait depuis des lustres pour 10 fois moins pour renflouer la sécu. Ça faisait un peu Sarko qui s'asseyait sur son siège et qui se relevait aussitôt pour regarder sous sa fesse innocemment :" Ah tiens 50 milliars ! Qui les as laissé trainer là ? Bin tiens ça tombe bien on les cherchait !!"

Sur Canal à cette époque, j'étais tombé sur l'émission de Denisot. Pécresse justifiait la douche de pognon qui venait de transiter de la fesse de Sarko vers les comptes des banques purgées par les subprimes pourries, à l'aide d'arguments du style "On file de l'argent et au bout du compte ça nous rapportera de l'argent etc, etc, ..." Cette face de glaire de Jean-Michel Aphatie c'était écrié a la fin de l'argumentation quelque chose dans le genre " Mais c'est bien de nous dire ça madame Pécresse. Quand vous nous expliquez tout devient clair. Mais attention il faut l'expliquer aux gens ça , il faut leur dire. Parce que ce qui se passe en ce moment , tout cet argent dépensé pour les banques, les gens ils vont se poser des questions. Et ça ça peut être dangereux parce qu'on leur a dit avant qu'il y avait pas d'argent et maintenant ils voient tout ce pognon. Alors par pitié expliquez leur !"

Et tout le public avait applaudi comme toujours dans ce genre d'émission à chaque fois que quelqu'un a l'air de dire quelque chose d'important. Du coup même si c'est une connerie ça a l'air vachement intelligent.

Et ça c'était drôle la réaction d'apathie parce qu'il était tout énervé,(apathique/énervé, c'est rigolo non ? non ? bon ...) et ça avait l'air de l'angoisser. Et c'était un peu comme dire " Attention expliquez aux gens ce qui se passe parce que sinon ils vont finir par comprendre tout seul, et ça ça craint".

6 Comments:

At mars 27, 2009 1:45 PM, Anonymous niconico said...

ha j'ai bien rigolé en te lisant, tiens.

En fait la sécu on s'en fout qu'elle soit pleine de trous, elle a jamais été faite pour ramener des thunes à l'état, c'est le contraire. Ca doit surement être politique.

 
At mars 27, 2009 2:41 PM, Anonymous Anonyme said...

Tres bon article. Merci.
Cela montre que la rolex + la BMW + tout se pognon ne rendent pas les gens plus intelligents! :-)
Jeannot n'a vraiment pas peur du ridicule. Pov' type!

 
At mars 27, 2009 5:59 PM, Anonymous Louis siffert said...

" Attention expliquez aux gens ce qui se passe parce que sinon ils vont finir par comprendre tout seul, et ça ça craint".

Ils ont compris depuis longtemps. Ce qu'ils n'ont pas compris c'est que s'indigner ou accepter des arguments spécieux ne sert à rien.
Et ils vont encore accepter qu'on leur disent que s'attaquer aux stocks options est juridiquement difficile. Vont-ils alors se poser la question de savoir pourquoi c'est aussi facile juridiquement de les virer? Bref jusqu'où on peut aller trop loin dans le foutage de gueule, seul domaine dans lequel il n'y a pas de crise.

 
At avril 02, 2009 12:46 PM, Anonymous Anonyme said...

je le dis, le répète : monte sur scène !
Jeannot

 
At juin 29, 2009 2:41 PM, Anonymous Anonyme said...

bon ben j'ai fait l'calcul, par curiosite, rapport a msieur michelin et son salaire par rapport au krevard de base au smicos, et voilivoilou:
-ya 20 ans, grosso merdo c 1989. a en croire oui-qui-pedia, le SMIC en 1989 etait a 4,48 neurones/heure
donc ca fait un smic a temps plein de:
4,48 * 39 heures (martiiiine! reviens on a besoin de toi!) * 4 semaines * 6,55 pasque cetait des francs =
4577 francs

- msieur michelin au meme moment (on va dire), y gagnait 1.000.000 francs/mois

ce qui nous fait:
1.000.000/4.577 = 218 et des bourettes

donc y a rien invente monsieur du modem suce-cité, a l'époque deja msieur michelin gagnait 218 fois le salaire du smicard. "je vois qu'ici rien n'a changé", disait un certain Fred dans une chanson de post-68ard attardé (pour les in-cul-tes, Les Ogres de Barback - Maman je suis revenu - Rue du temps)

c'etait vraiment tres interessant, non?
en vous remerciant pour votre (in)attention, je m'empresse de suivre le chef-chef de ces lieux et retourne me coucher.

le vilain petit canard

 
At octobre 28, 2011 9:26 AM, Anonymous Anonyme said...

Gagner 200 fois le smic (local) c'est facile il suffit d'être enseignants et se faire détacher dans un pays à faibles revenus. Madagascar par exemple (smic à 32 euros).

 

Enregistrer un commentaire

<< Home