mardi, novembre 17, 2009

La fessée c'est dans ta tête



Il est 4 heures du matin, j'ai changé l'eau du poisson rouge, il était plus agité que d'habitude, je crois pas que les poissons ça dort vraiment, mais à cette heure là ça a pas l'air de lui plaire, peut être que l'eau était trop froide, et y en a qui vont être content j'ai enfin un sujet d'actualité à commenter ! Un sujet passionnant à tout point de vue et que je vais pouvoir délayer parce que ça fait des années que j'en parle avec certains de mes contemporains. Et même ma mère.

La fessée, en tant que phénomène de société, fait partie de ces sujets sur lesquels les gens ont une opinion bien tranchée sans y avoir véritablement réfléchit.

Après 2 secondes de débat y a plus personne.

Si, si c'est trop drôle. J'en ai rendu plus d'un fou de rage avec ça. Les autres sujets qui a priori ne méritent pas 2 minutes de réflexions ça pourrait êtres par exemple le principe de la concurrence marchande, un mal nécessaire, tu démontres par a+b que dans de nombreux cas ce principe nous fait plus de mal que de bien le mec en face de toi va devenir tout rouge et crier "GOULAG!!". Estimant que le sujet ne mérite pas plus d'argumentation parce que tu sais bien, tout le monde le sais, tout le monde est d'accord là dessus, pourquoi pas remette en cause aussi le principe d'apesanteur ou l'existence de l'orgasme simultané.

J'adore..

Et là je te parle de gens de toutes catégories sociales, de tous niveaux d'études ou d'éducation.
Ça m'a même beaucoup surpris de voir certain devenu parents se comporter comme des... ...comme des ... des parents !!!

Tu sais t'es en train de discuter à table avec une amie, t'as le gosse qui s'approche, qui reste là, tu fais pas gaffe t'es à fond dans la discussion et puis tout d'un coup PAf !! le môme s'en prend une t'as rien compris tu restes comme un con. Le visage de ton interlocuteur devient subitement à moitié tout rouge, le regard en 2 secondes s'est durci, parce que t'es bien obligé de changer d'expression, tu vas pas faire ça avec le sourire non plus sinon ça pourrait faire sadique à moitié, et la personne se retourne vers toi le visage subitement redevenu serin et qui te demande "Tu disais quoi déjà ?".

Et là t'es comme un con, ce que tu disais tu t'en souviens même plus.

Limite du te dit la prochaine elle est pour moi.

T’ose plus péter.

T'espère pouvoir garder ton pantalon si jamais ça arrive.

Tu sais même plus comment regarder la personne qui 2 minutes auparavant partageait avec toi un moment de dialogue civilisé, courtois, enrichissant même peut être, et qui l'espace d'un instant est devenu à moitié karatéka.

Enfin ça c'est ce que je ressens moi.

Je suis sur que d'autres dans ces cas là se mettent à chercher leur progéniture du regard en se disant "Tiens est ce que le mien en mériterait pas une aussi en ce moment ? ". Y a l'adrénaline qui monte et puis "Ah ben non il est sage là". Et la pression retombe.

C'est vif une maman ou un papa. Ça part d'un coup. SHLAA !!

Y a presque arrêt sur image dans ce cas là, comme dans Matrix. Le bras reste tendu, la veine gonflée, la main bien droite, la moue qui fronce le nez...

Non c'est vrai on dit ça souvent "Y des fessée qui se perdent !". C'est dommage.

Ben oui, tout le truc c'est de savoir combien en donner. C'est ça qui m'amuse.
Parce qu'à les entendre si ça fait autant de bien que ça pourquoi pas commencer toutes les journées par une bonne fessée. Pourquoi c'est que de temps en temps ?

Ah il faut que se soit mérité sinon le môme il comprend pas tu vois. Faut que y ai une corrélation entre la fessée ou la baffe et la connerie du gamin. Pour qu'il comprenne. Tu sais c'est comme les rats que tu mets dans une cage et que tu fais passer du courant dedans pour que le rat il comprenne qu’à ce moment là il faut qu'il monte dans sa roue sinon il aura pas de dessert.

C'est cognitif.

Alors y a eu le test en laboratoire hein. On a pris plein de gamins. Une demi-centaine. On a fait deux groupe, on les laissait faire ce qu'ils voulaient, jouer au ballon, faire une marelle, sauter à la corde, s'échanger des crottes de nez, et puis de temps en temps tout les mômes du groupe A se prenaient une fessée comme ça pour rien, et ceux du groupe B une fessée seulement quand ils faisaient une connerie genre éborgner le voisin.

Et bien tu me croiras pas c'était beaucoup plus efficace dans le groupe A.

Ceux du groupe B continuait à faire des conneries de temps en temps alors que ceux du groupe A ils disaient plus rien. Ils faisaient plus rien aussi d'ailleurs.

Après on a fait un autre test qui consistait à mesurer la proportionnalité ente la pression exercée sur le postérieur et le niveau de gain en terme d'éducation. Y avait une machine à air comprimé qu'on pouvait régler sur une certaine pression, on mettait le gosse devant, un bras articulé lui frappait le postérieur et on augmentait petit à petit la pression pour déterminer l'efficacité de la punition en fonction de la violence du choc. Et ben les pédiatres était tous d'accord pour dire qu'il fallait quand même y aller mais attention à l'accident cérébral parce qu'à cet âge là ça peut voler loin quand même on sait pas ou ça peux atterrir, vaut mieux frapper d'une main et tenir le poussin de l'autre.

Tu connais la blague : Frappe ta femme tout les jours, si tu sais pas pourquoi, elle, elle le sait.

Les gosses c'est pareil.

Tu vois c'est marrant les hommes qui battent leur femmes aujourd'hui c'est quand même vachement mal vu. Non c'est vrai ça fait désordre, c'est pas du tout élégant, enfin c'est surtout à éviter quand t'es en public. Après si personne le sait c'est pas grave.

Mais disons que bon, y a un consensus là dessus, taper une femme c'est grave, c'est lâche et en plus les gains en terme d'éducation sont assez négligeable.

On a fait un test. On a fait deux groupes de femmes..... Non je rigole. Mais c'est vrai que frapper ta femme c'est mal parce que c'est quand même un être humain après tout. (oui je sais c'est assez péremptoire comme opinion mais si je commence à argumenter sur tout ça va être trop long et surtout je suis pas sur de m'en sortir). Donc franchement comme en plus elle est plus faible que toi, l'homme, c'est vraiment dégueulasse de bouriner quelqu'un qui peux pas se défendre.

Alors qu'un enfant .... ....... .......... ............ ...... ...... c'est pas pareil.

Si c'est pareil mais.............................................................euh ................ c'est pas pareil.

D'abord, euh ....... ils sont pas finit tu vois. Ta femme c'est une adulte, elle a finit son éducation et si il y a encore des trucs qu'elle a pas acquis et bien ..... c'est trop tard. Enfin je veux dire c'est pas la peine. De toute façon t'as pas le droit. Quand bien même c'est dégueulasse. Après elle est pas bien, elle pleure, elle déprime, elle à peur, elle subit une violence psychologique tu vois. Déjà le mec qui tape sa femme généralement c'est pas une fessée. C'est plutôt la baffe ou le coup de poing dans la gueule. Parce qu'une fessée déjà il aurait l'air con. Alors c'est tout de suite que ça dégénère. Tu me diras que certain parents pratiquent aussi le coup de poing dans la gueule avec leurs enfants. Mais ça c'est pas bien. Là y a un danger en termes de santé. Et puis c'est dégueulasse. Et puis là c'est glauque quoi. Non faut pas que ça fasse mal quand même. Mais la fessé ça va c'est sympa.

A la limite si les mecs ils donnaient la fessé à leur femme ça irait. Même cul nu ça donnerai un certain charme au truc. Et même à la limite les femmes elles pourraient aussi donner la fessée à leur mari. Ça serait sain !

Non mais oui je sais à l'âge adulte ça donne plus rien. Le cerveau est développé, y a plus de nécessité. En tout cas ça donnerait aucun effet. Alors que les gamins ils sont teubés. A cet âge là le cerveau il est vide tu vois. C'est juste un disque dur à peine formaté. Y a pas windows.
Donc faut qu'il apprenne à se tenir. Avant que se soit trop tard. Parce qu'il y a un moment ou c'est trot tard et généralement ça commence à l'âge ou il devient suffisamment costaud pour t'en mettre une. Bizarrement. Là faut arrêter. Ça sert plus à rien. Ce serait de l'acharnement thérapeutique. Non c'est pas de la lâcheté c'est comme ça c'est prouvé que bon c'est à ce moment là qu'il faut passer à autre chose genre la prison. Y plus que les flics qu'ont droit. Eux ils continuent ce que t'avais commencé et que t'as pas du t'y prendre comme y fallait parce que tu vois les flics sont obligés de finir le travail.

Ben oui on sait bien ça marche pas à tout les coups. Certains ça donne rien. Même certains on finit par arrêter de les frapper quand on se rend compte que ça sert à rien.

"Alors tu vois la première là elle s'en prend une régulièrement et du coup c'est cool elle est sage et obéissante, alors que la deuxième y a rien eu à faire, elle s'est pris des raclés mais alors les fesses toutes rouges tu vois, et ça changeait rien du tout alors on en a eu marre et on est passé à des trucs genre psychologie, diplomatie etc, etc, parque c'était plus possible. Et bien c'est mieux, c'est toujours un peu la galère mais de toute façon quand on la frappait elle gueulait encore plus la salope on en pouvait plus c'était l'enfer. Alors que la première elle est vraiment gentille elle se prend sa petite fessée et c'est finit."

T'entend des discours comme ça des fois et t'as presque envie d'êtres enterré vivant en te disant que se sera toujours plus cool comme torture.

Des gens intelligents qui te tiennent des discours débiles qui n'ont aucun sens en toute simplicité. Des choses qui sont tellement intégrés dans notre cerveau par notre éducation ou je ne sais quoi d'autres qu'elles ne méritent pas dans notre esprit d'avoir un sens précis.

Je regardais un reportage l'autre jour à la télé sur la condition de la femme en Inde. Qu'est pas terrible, c'est même probablement pire que dans certains pays musulmans mais ça va c'est trop joli le sari on va pas l'interdire à l'école.

Un père de famille parlais de son problème de dote pour sa fille qui avait 4 ans. Il avait commencé dès sa naissance à économiser pour le mariage et s'angoissait à mort de ne pas pouvoir offrir à sa fille un vrai mariage. C'est à dire un mariage arrangé avec un Homme d'une bonne famille, que le père aurait choisit. A la limite il choisissait plus la famille que le mari, si le mari était un bon garçon c'était tant mieux mais l'important c'était sa famille, qui devait bien sur être une famille honnête et de la même caste que la sienne. Une chose était sure, si sa fille tombait amoureuse d'un homme "Je la tue!. Ça se fait pas chez nous."

Ça fait froid dans le dos. Et pourtant le mec il avait l'air d'un bon gars dans son bidonville, un mec bien, un "honnête homme". En phase avec les valeurs et traditions de son pays. Tu vois les filles en Inde quand elles disent "mon père va me tuer" ça prend pas le même sens qu'ici.
(8000 femmes brulées vives chaque années et souvent par leur propre famille)

Pourquoi je te raconte ça ? Où veux-je en venir ? Et bien je sais plus. Ah si il semblait nourrit de la même conviction que des parents qui pensent que les sévisses corporels sont bons pour le bien être de leurs enfants.

Ah sévices corporels, tout de suite, les grands mots.

C'est que le mot fessée c'est sympa. Le mot fesse est sympa. Plus que le mot cul. Quand on dit à une femme qu'elle a de belles fesses, t'imagine tout de suite deux paquets de bidoche un peut mollassonnes, l'une contre l'autre, bien ronde mais qui se laisse aller un peu vers le bas, tout en rondeur et souplesse. brrr une belle paire de fesse quoi c'est sympa pour se réconforter un peut l'hiver dans le lit sous la couette. Je digresse, je vous parlerai un peu plus en détail des fesses un autre jour.

Oui parce que si on tape sur les fesses c'est qu'à cet endroit ça fait pas mal c'est bien rembourré. Tu me diras, si le principe c'est de pas faire mal à quoi ça sert ?

A faire un peu mal.

Tu comprends ? A faire un peut mal mais pas trop. Un tout petit peut. Alors du coup on pourrait juste donner une petite tape et ça ferait encore moins mal et ça serait encore mieux. Mais ce qui est cool avec les fesses c'est qu'on peut taper de toutes ses forces et bien se défouler sans que ça fasse mal. Enfin en fait du coup ça fini par faire mal mais ce qui est cool c'est que ça se voit pas et qu'on risque pas de lui casser quelque chose au gamin. T'as déjà vu un mec se balader avec un plâtre au cul ? Non ? ben c'est normal à cette endroit y a rien qui casse. C'est la cible idéale. Et en plus le môme il a l'air con parce que c'est un peut intime quand même cet endroit. En fait bon c'est surtout un sujet de moquerie à cet age là , le caca, le pipi, le trou du cul tu vois ça les amuses. En fait tu donnes une fessée y a le coté humiliant en plus et c'est ça qu'est bien. Tu peux mêmes améliorer l'effet en baissant le pantalon ça décuple l'effet humiliation. Surtout en public. A la maison quand y a personnes pour regarder à la limite c'est pas la peine.

Et l'humiliation pour l'éducation c'est très, très bien. On le sait on a fait aussi des tests en laboratoires sur un échantillon représentatif de 10000 personnes, on leur a fait bouffer leur caca comme dans les 100 jours de sodome et gomore de Pasolini, ça marche bien. C'est prouvé.

Non ben non c'est pas vrai bien sur ça marche pas avec les adultes évidemment. Ça marche qu'avec les enfants. Il viendrait pas à l'idée par exemple à un patron d'humilier ses salariés pour qu'ils soient plus obéissants. Même si en réfléchissant peut être que l'uniforme ridicule chez Mac do il sert à ça. Mais bon ça vaut mieux qu'une fessée.

Non l'humiliation, le sentiment d'humiliation c'est très bien. Ça te forge un homme. Après tu te sens pas bien mais justement c'est comme ça qu'on t'apprend à respecter les autres. Si, si bien sur. Hitler il aurait eu des fessées il aurait pas cramé les juifs. Ça lui a manqué je pense de pas se faire humilier dans son enfance. Alors que tu vois les conditions d'armistice en 18 ça l'a humilié et après ils a voulu se venger et il nous a envahit.

L'humiliation, la violence physique, ça marche que quand t'es gosse. Et la bonne raison d'en donner des fessés c'est que ça marche ! ben oui c'est pas terrible de frapper quelqu'un de plus faible et qui peux pas se défendre mais y en a y a que ça qui marche.

Tu sais c'est un peux comme dans certain pays. Y en a franchement si y avais pas un bonne dictature ça serait le bordel. Les tunisiens par exemple ils méritent. T'es obligé non sans blague. Regarde Pinochet, y a jamais eu autant de croissance au Chili qu'à cette époque là.
Faut de la discipline. Nous on est civilisé donc on peux se permettre un certain niveaux de démocratie mais on sait bien que c'est risqué et si on était pas un pays riche on pourrait pas se permettre. Ça coute trop cher.

Les gosses c'est pareil. Faut qu'ils comprennent tout de suite c qui le plus fort. Et surtout que la violence dans certains cas peux régler pas mal de problèmes. Ça lui servira dans la vie de comprendre ça. Bon y a la méthode compliqué : discuter, trouver un compromis, dialoguer, négocier, raisonner etc, etc, et la méthode qui marche à tout les coups beaucoup plus simple : une tarte dans ta gueule ! Si le môme il a compris ça, ça va lui servir dans la vie. Ça va lui rendre service, voilà, c'est pour son bien. Il sera gentil avec les gens. Obéissant, bien élevé. Et aura compris qu'il faudra qu'il fasse pareil avec ses enfants sinon ils pourraient devenir des adultes asociaux voire même violent !

En fait c'est comme un vaccin tu vois, on injecte une petite dose pour que l'organisme se protège par la suite.

Et c'est prouvé que les enfants battu deviennent ensuite de grands pacifistes.

Non mais je sais j'ai rien compris. Les enfants battu c'est pas pareil. Là c'est des enfants qui se prennent vraiment des torgnoles mais grave quoi. Du genre y a des marques. Moi je bats pas mes enfants je...je...je les tape un peux seulement. Des fois je les pinces. Je tire les oreilles, ça fait moins mal. C'est moins violent. Ou alors je tape les doigts ou les mains. Oh puis des fois c'est comme ça vient et puis de toutes façon c'est les miens, c'est moi qui les ai fait j'ai le droit de faire ce que je veux. Merde non mais c'est bon aussi quoi. T'as vu certain comment ils éduquent leurs enfants ? Certain ils ont le droit de tout faire. Ah les mômes ils font ce qu'ils veulent c'est lamentable. C'est quand même un age ou il faut pas lâcher la bride quoi. Faut qu'ils comprennent la vie, qu'il feront pas ce qu'ils veulent, qu'il y a des contraintes, et que surtout il faut respecter la loi du plus fort et pas se rebeller.

Bon moi tu devines bien j'ai jamais frappé mes enfants. Et bien sur c'est parfois deux vrais petites pestes. J'ai envie de les encastrer dans le mur régulièrement. Et c'est pas du placo.
Mêmes des fois quand elles m'énervent je les tire par le bras un peu brutalement et je peux même faire preuve d'une certaine violence juste par ce genre de geste. Et ça me fout les boules. Mais c'est les parents qui doivent s'éduquer aussi. Tu apprends à te contrôler aussi avec des gosses. Et je suis souvent plus préoccupé par la manière dont je me comporte avec elles que la manière dont elles se comportent avec moi. En fait elles me font les pires trucs, voire même des fois elles m'humilient. C'est même pas des fois c'est tout les jours. Mais bon j'suis du genre ou le jour ou une institutrice viendra me dire qu'elle peux rien faire avec mes gamines à l'école parce qu'elle n'obéissent pas ou je ne sais quoi, ou qu'elles refusent de faire comme les autres, je serais content.


24 Comments:

At novembre 17, 2009 11:14 AM, Anonymous Anonyme said...

Bravo... belle démonstration... implacable...
Je suis même plutôt d'accord sur le fond. Mais bon, c'est comme toutes les évidences : ça marche par simplification extrême du contexte et caricature des protagonistes.
Moi, la fessée je suis contre.
Quand mon fils il fait une bêtise : je lui explique ; quand il recommence : je le mets au coin ; mai si jamais il s'énerve en voulant tout casser autour de lui... ben il y a droit a sa fessée. Et ça pas uniquement pour le plaisir sadique que je ressens comme tous les parents qui donnent des fessées à leur enfant, c'est juste que quand un enfant perd le contrôle de lui-même à cause de sa colère c'est pas évident de le raisonner pour lui dire qu'il risque de se faire mal ou de blesser sa petite soeur qui est à côté.
De même quand il avait trouvé trés drôle de faire tomber sa petite soeur qui apprenait à marcher en lui faisant un croc en jambe, et que du coup la petite soeur s'est pétée une incisive... je ne lui ai pas donné de fessée parcequ'il ne pouvait pas forcément se rendre compte des conséquences de son geste mais le lui ai expliqué pourquoi il ne devait plus jamais recommencer. Et quand une semaine plus tard il a fait mine de recommencer... là il s'en est choppé une belle de fessée.
C'est grave docteur ?

 
At novembre 17, 2009 12:06 PM, Anonymous Merlin le zététicien said...

"Et je suis souvent plus préoccupé par la manière dont je me comporte avec elles que la manière dont elles se comportent avec moi. En fait elle me font les pires trucs, voire même des fois elles m'humilient. C'est même pas des fois c'est tout les jours. Mais bon j'suis du genre ou le jour ou une institutrice viendra me dire qu'elle peux rien faire avec mes gamines à l'école parce qu'elle n'obéissent pas ou je ne sais quoi, ou qu'elles refusent de faire comme les autres, je serais content."

Ce paragraphe traduit bien toute la problématique des parents actuels. En réalité, ils sont plus soucieux de leur image que de l'éducation de leurs enfants. Le circuit de la récompense, il est surtout pour eux. Ah, Madame DOLTO, qu'avez-vous fait entrer dans les chaumières des enfants rois ? Le sens de l'égoïsme irresponsable, du narcissisme éducatif et - c'est venu en même temps que vos émissions radio - l'idée qu'il est interdit d'interdire.
Est-ce que ça veut dire que je suis favorable à la fessée ou à la torgnole ? Que nenni ! À chaque erreur ou bêtise sa sanction, plus ou moins savamment dosée. La voix et le regard y suffisent souvent. Mais il y a toute une gradation des réprimandes...
Par exemple pour l'auteur de ce billet, au demeurant excellent pour la dose d'humour qu'il contient, je me demande si quelques fessées judicieusement appliquées ne l'auraient pas empêché de faire ces fautes d'orthographe qui gâchent un peu son billet,néanmoins excellent.
Un peu de théorie ?
http://www.youtube.com/watch?v=UMpdrwOzuIE
Et pan sur le bec !

 
At novembre 18, 2009 12:53 AM, Anonymous Anonyme said...

http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=10019404986&ref=ts
Bah voilà, afin de ne pas êtres des frustrés de la fessée, on a créé un groupe de Free Spanking, sur facebook.
Entre adult(e)s consentant(e)s, c'est drôlement plus amusant.

Moi j'avais acheté un bouquin genre "savoir éduquer sans crier", et bon la course contre la montre, tout ca tout ca, ça a ses limites, surtout que si c'est pour remplacer des brimades physiques, par des brimades psychologiques ...euh je suis pas sûre que cela soit mieux.
Si tu pouvais arriver en retard, à la crèche, à l'école, et au boulot ca serait quand même plus simple, pour éviter les moyens expéditifs.
Pour l'orthographe, des fessées j'en ai eu, cela ne fait que rendre les dysléxiques moins sûres d'eux, et bon etc.. le mieux est de discuter avec les dys. pour comprendre que bon tout simplement l'orthophoniste c'est pas pour les chiens, et que l'on est comme on est; maltraiter les gays, maintenant c'est mal vue, taper un môme parceque son taux de testo ou autre n'est adéquat n'arrange rien, c'est bool qui la dit.
Rester zen, c'est aussi avoir un boulo zen, dse horaires zen, une situation relativement stable... ou travailler ennormément sur soit, ou se défouller sur d'autres postérieurs ;o)
Désaprendre les réflexes "culturel" ou familiaux c'est pas évident.
Je trouve qu'on enseigne des tas de choses futiles, mais à être parents jamais.
Personnelement, si il y'a un danger pire que la fessée, et que j'ai besoins d'un moyen expéditif... j'ose après l'avertissement bien sûre.

 
At novembre 18, 2009 11:23 AM, Anonymous Incanus said...

Je comprends pas.

Si vous foutez une fessée a vos mioches, pourquoi vous frappez pas aussi les adultes?

Attendez putaing, me dites pas que les adultes font moins de conneries que les gosses, mouhahaha, non svp, arretez quoi.

Donc, pourquoi?


Ah ouais, un adulte peut vous en foutre une pleine tete, en retour. Il se laisse pas toujours faire, il se rebiffe.

Ah ouais, c'est chiant ca hein?


Gros lâches.

 
At novembre 18, 2009 11:42 AM, Anonymous Anonyme said...

"Non ben non c'est pas vrai bien sur ça marche pas avec les adultes évidemment. Ça marche qu'avec les enfants. Il viendrait pas à l'idée par exemple à un patron d'humilier ses salariés pour qu'ils soient plus obéissant." Là, je suis pas certain...
Je suis pas expert du monde de l'entreprise, mais je me demande si ça existerait pas des mecs qui humilieraient leur commerciaux en réunion "pour leur bien, pour les faire réagir, pour qu'ils se reprennent".
par exemple

 
At novembre 18, 2009 2:08 PM, Anonymous Anonyme said...

Gros bisous El Ryu...je t'adore !
Ne change rien, pas une ligne.

Si un adulte n'est pas capable avec la richesse du vocabulaire à sa disposition d'expliquer le pourquoi du comment de la grosse connerie de son gosse...non mais ou va t-on ? De surcroit quand par ailleurs, l'adulte en question se vente d'avoir bac +18 et 25 mentions "très bien" dans son National Cursus Education...

Après ça, lorsqu'on est pertinent dans ses propos, les fautes d'orthographes...franchement, on s'en bat, non ?

 
At novembre 18, 2009 5:55 PM, Anonymous Anonyme said...

Je découvre ce blog. Sympa et ce billet est très pertinent. J'ai élevé mes fils sans jamais les toucher. Je me serais trouvée trop lâche, un peu pitoyable. On frappe des enfants car oui on sait qu'on ne sera pas frappé en retour. C'est Olivier Maurel qui a écrit un livre sur la violence éducative, violence qui se perpétue ensuite à l'âge adulte sous d'autres formes, il y a tant de visages de la violence. Mais soutenir que la fessée peut être éducative est un non sens.
Bravo donc pour ce billet et l'humour avec lequel il est traité.
Annick.

 
At novembre 18, 2009 7:42 PM, Anonymous Beuhar said...

Moi ce que je ne comprends pas c'est ce besoin de faire correspondre les enfants avec les adultes.
Genre "Si vous frappez des mômes, pourquoi pas des adultes ?" C'est franchement aberrant... Confondre à ce point les deux donne un peu une idée de la confusion mentale que certains ont.
Le problème vient bien de ce qu'on dit aux enfants et comment on leur fait comprendre certaines choses. Vous le savez, vous ? Y a-t-il des parents qui osent prétendre tout savoir ? Non.
Et non ! On ne frappe pas des enfants parce qu'on sait qu'on ne sera pas frappé", c'est ignoble de penser ainsi ! Vous mélangez tout.

Tiens à propos remarquez que puisqu'on confond enfants et adultes, on pourrait aussi polémiquer sur leur utilisation comme objets sexuels, oui ça pourrait expliquer pas mal de déviances... Mais bref je m'éloigne.

Sur le sujet de la "violence éducative", oui c'est vrai qu'on la retrouve après lorsqu'on est adulte mais n'est-ce pas parce qu'elle fait partie de nous, intrinsèquement ? Ca me rappelle le faux débat sur l'interdiction de jeux violents sous prétexte que ça rend les gamins violents... ben voyons, les pauvres chéris ! Ce sont de petits êtres purs...

Arrêtez donc de vouloir tout rationnaliser... Tout réprimer sous prétexte d'avancer dans les mentalités. L'humain est imparfait, c'est vous qui avez un problème à ne pas l'accepter.

 
At novembre 18, 2009 7:49 PM, Anonymous Anonyme said...

Ma chérie rentre tout à l'heure, je lui ai promis une fessée. Cul nu, jusqu'à ce que les fesses rougissent. Je la connais bien : elle adore, ça la rend toute chose, quand ce n'est pas assez fort elle proteste. Après, on va dîner, la fessée ça creuse, et après continuer les câlins.

C'est mal ?

 
At novembre 18, 2009 7:50 PM, Anonymous Abie said...

Je pinaille et c'est ma joie (commentaire de pure forme, à effacer après usage. Je le fais parce que je suis contente quand on me signale les coquilles sur mon blog.) :

"sans y avoir véritablement réfléchi*."
"tout le monde le saiT"
"toute catégorie* sociale*, de tout niveau* d'études ou d'éducation."
"redevenu serEin"
"Limite Tu te diS la prochaine elle est pour moi."
"ce que je ressens moi."
"Je suis sÛr "
"Faut que y aiT une corrélation"
"la proportionnalité entRe la pression exercée sur le postérieur et le niveau* de gain"
"les pédiatreS étaiENt tous"
"Frappe ta femme touS les jours"
"ils sont pas finiS "
"Parce qu'il y a un moment oÙ c'est troP tard et généralement ça commence à l'âge oÙ il devient "
"que t'as pas dÛ t'y prendre comme y fallait "
"des racléEs"
"T'entendS des discours comme ça des fois et t'as presque envie d'être* entERRé vivant en te disant que Ce sera toujours plus cool comme torture.
Des gens intelligents qui te tiennent des discours débiles qui n'ont aucun sens en toute* simplicité. Des choses qui sont tellement intégréEs dans notre cerveau par notre éducation ou je ne sais quoi d'autre*"

"Le père aurait choisi*"
"devait bien sÛr être une famille honnête"
"Une chose était sÛre"
"il semblait nourri*"
"sévices corporels"
c'est-à-dire et bien-être avec des tirets (je fait tout le temps l'erreur).
"un peu* mollassonnes" "un peu* l'hiver" + deux ou trois occurences encore de peut ou peux à la place de peu.
"peuT pas se défendre"
"une belle paire de fesseS"
"Tu me diraS"
"Tu peux même*"
"y a personne*"
"des testS en laboratoire*"
"tu te senS pas bien"
"il nous a envahis"
"si y'avaiT pas unE bonne dictature"
"on peuT se permettre"
"un certain niveau*"
"Ça coÛte trop cher"
"peuT régler"
"méthode compliquéE"
"à touS les coups"
"enfants battuS"
"moi je batS pas"
"je les pincE*"
"de toute façon" ou "de touteS façonS"
"c'est moi qui les ai faitS"
"CertainS, ils ont le droit"
"un Âge"
"qu'ilS feront pas ce qu'ils veulent"
"j'suis du genre oÙ le jour oÙ une institutrice viendra me dire qu'elle peuT rien faire avec mes gamines à l'école parce qu'elleS n'obéissent pas oÙ je ne sais quoi, ou qu'elles refusent de faire comme les autres, je serai* content."

Je crois que j'ai fait le tour. Merci pour ce post !

 
At novembre 19, 2009 12:34 AM, Anonymous Patrick said...

Ah bin là, c'est du gros câlibre, tout de même, genre le mec il ré-écrit le billet. Sans les fautes. Et sans le talent.

Mais bon, on peut pas tout avoir, non plus...

 
At novembre 19, 2009 8:51 PM, Anonymous Anonyme said...

Continuez, et plus souvent si possible !
Laissez dire les pisse-vinaigre et les coincés de l'ortho. D'ailleurs, ils sont clairement prévenus, alors, de quoi se plaignent-ils ?
J'adore !

 
At novembre 19, 2009 9:55 PM, Anonymous Anonyme said...

Salut El Ryu,

J'adore lire ton blog qui fait toujours appel au bon sens de chacun. J'en ris, j'en souris. Ma seule critique, c'est vraiment penible de te lire avec toutes ces fautes d'orthographe et ces erreurs grammaticales.

Essai d'utiliser ton spellcheck de temps en temps.

Please carry on entertaining us and at the same time make us rack our brains up. I love your work.

 
At novembre 19, 2009 9:57 PM, Anonymous Anonyme said...

J'adore lire ton blog qui fait toujours appel au bon sens de chacun. J'en ris, j'en souris. Ma seule critique, c'est vraiment penible de te lire avec toutes ces fautes d'orthographe et ces erreurs grammaticales.

Essaie d'utiliser ton spellcheck de temps en temps.

Please carry on entertaining us and at the same time making us rack our brains up. I love your work.

 
At novembre 20, 2009 3:30 PM, Blogger Helene said...

Bravo!! J'adore!! J'en ai pleuré de rire en m'imaginant un mec avec un plâtre au cul.
Dites les gens, les fautes d'orthographe si ça vous gêne, faut pas venir lire. Et puis c'est pas une preuve d'intelligence de savoir écrire sans fôtes.
Bref...
Et pourquoi ne faudrait-il pas "mélanger" les adultes et les enfants? Ce sont 2 races différentes? Les adultes sont supérieurs? Ou bien les adultes se trouvent-ils simplement démunis vis à vis des enfants? Ne savent pas comment leur parler? Ou plutôt ils ont pas envie de réfléchir sur eux-mêmes pour savoir comment se calmer et comment éduquer sans avoir besoin de lever la main... Réfléchissez 2 min, vous pensez vraiment que parce qu'on file une torgnole à 1 gamin ça va le faire grandir, il va se sentir aimé et évoluer merveilleusement? Commencez par vous demander comment vous en êtes arrivé(e) là (à donner une fessée). Je vais vous dire un truc: VOUS êtes le seul responsable. Pas le gamin. Le gamin, il connaît pas la vie, il est innocent, il compte sur VOUS pour apprendre. Donc si c'est LA FESSEE que vous lui enseignez, ne vous étonnez pas des problèmes qui arriveront plus tard.
Moi je ne tape pas. Je ne tape personne. Mais j'ai qd meme la main qui me démange quand je lis des trucs comme ça. Allez une petite fessée demain matin, ça vous remettra les neurones à l'endroit.

 
At novembre 20, 2009 4:34 PM, Anonymous Abie said...

Plusieurs remarques
1/ Mes excuses à l'auteur : je n'avais effectivement pas lu son avertissement dans la colonne de droite.
2/ Je me suis donc laissée aller à ma tendance à la relecture orthographique, dans l'idée que la plupart des gens sont en général contents qu'on leur signale les coquilles. Je n'avais pas l'intention d'offenser qui que ce soit.
3/ Je ne prétends ni réécrire le post, ni être supérieure à l'auteur, loin de là. Je suis d'ailleurs incapable de voir beaucoup de mes propres fautes d'orthographes (et la loi de Murphy veut que j'en ai laissé passer dans ce commentaire).
Ces fautes n'enlèvent rien au fond du texte, j'en suis la première d'accord.

 
At novembre 20, 2009 9:10 PM, Anonymous celeste said...

Drôle et efficace, bravo!

 
At novembre 20, 2009 9:58 PM, Anonymous DaM Di said...

le coup de boule à la Zizou, moi j'dis,quand mes deux filles me les brisent, y rien de tel...ou alors en prendre une (11 ans, 41 kilos) pour taper sur l'autre (3 ans, 18 kilos)...sinon y a : les priver de télé (super frustrant) ou encore pire : j'te lis pas d'histoire (là, on frise le harcèlement moral)
"va au coin et compte jusqu'à dix" peut marcher aussi (jusqu'à 5 ans)...ou alors passer l'éponge et prendre sur soi (en se droguant, par exemple)...y pas de solutions miracles...
moi quand j'étais petit, ma mère me donnait des coups de martinet (un jaune avec des lanières marrons)mais comme j'avais une culotte en cuir (genre bermuda à bretelles de chanteur des montagnes suisses) ça faisait pas trop mal...et j'ai pas fini amateur de SM pour autant !!

 
At novembre 20, 2009 11:36 PM, Blogger Growshop Hydroponie Clermont Ferrand said...

Haaaa , merci ça fait du bien de lire ton petit billet!!!
On a bien rie avec mon zom , on a tout à fait le même genre de ressenti sur le
Merci !

 
At novembre 23, 2009 12:26 PM, Anonymous Anonyme said...

Je pense qu'il y a une mesure entre mettre une fessée à un enfant pour une raison bien méritée (mettre les dents dans les prises, désobéir à un ordre, ect ...) et mettre une claque ou une gifle sans justification.
Les enfants ne naissent pas éduqués et ce n'est malheureusement parfois que sous la menace physique que certaines choses s'impriment.
Ton message est peut être drôle, mais dangereux à une époque où on voudrait faire passer la fessée éducative comme châtiment corporel ET interdire les châtiments corporels, et donc la fessée éducative.
Les abus de certains ne doivent pas donner la règle générale de tous.

La violence physique a l'air de terrifier à notre époque ... pourtant je ne suis pas plus choquée que cela par un coup de boule made in Zidane pour défendre l'honneur de sa mère (bien que acte maladroit). Non, je suis tellement plus choquée par cette violence qui nous entoure partout où nous allons : prostituées arrachées aux pays de l'Est sur les trottoirs, familles dans la rue, exploitation des personnes en situation irrégulière, racisme montant, fascisme montant, augmentation des viols, des tournantes, des agressions, diminution des services sociaux, des droits fondamentaux : manger, être en bonne santé, avoir un toit, avoir sa dignité, remplacement de "fraternité" par "solidarité" dans la devise française ... je pense que tout cela est beaucoup plus grave qu'une fessée éducative méritée. Non ?

 
At décembre 02, 2009 1:34 PM, Anonymous cultive ton jardin said...

Une fessée éducative?? en fait, ça dépend quel type d'éducation on veut donner à un enfant.

Si on souhaite lui faire savoir qu'on peut aimer quelqu'un ET le frapper et que non seulement il doit s'y résigner mais trouver ça juste...

Si on souhaite le convaincre que "la raison du plus fort est toujours la meilleure" et que c'est tant mieux...

Sur "méritée" aussi, on pourrait trouver à dire.

Parce qu'il y a autour de nous bien des gens qui "mériteraient" des baffes. Nous les leur donnons rarement, soit parce qu'ils sont plus forts que nous, soit parce que ça nous vaudrait des ennuis assez graves.

Alors que frapper un enfant, on risque rien et surtout pas des ennuis.

 
At janvier 08, 2010 8:22 PM, Anonymous Anonyme said...

Bravo pour votre article très bien écrit, et très pertinent .
Vous avez utilisé l'ironie pour dénoncer l'absurde conviction des gens qui prônent la fessée "pare que ça fait du bien de temps en temps "ou la fessée éducative "pour éviter qu'ils ne deviennent des enfants roi".

Il existe d'autres moyens que la fessée qui n'apporte rien .Avec une fessée, l'enfant vivra dans la crainte de la prochaine attaque et pensera que molester les plus faibles est tout à fait normal .

J'ai adoré le dernier paragraphe . J'aimerai moi aussi que mes enfants soient bavards, turbulents, pleins de vie, se rebellent quant une injustice leur ait faite plutôt qu'ils soient dociles, obéissants mais terriblement tristes .
Oui la fessée est humiliante .
De plus, par la proximité des fesses et des organes génitaux, la fessée peut créer des perversions à l'age adulte de type sado-maso .
C'est un abus sexuel autant qu'une agression physique .

 
At juin 08, 2010 5:29 PM, Blogger maria said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 
At mars 30, 2011 7:48 AM, OpenID gareclog said...

Keep posting stuff like this i really like it

cialis

 

Enregistrer un commentaire

<< Home