dimanche, décembre 07, 2014

Le patron , une espèce qui ne veut pas s'éteindre.


Un truc marrant quand tu es entrrrreuupreuuneuuur, c'est que tu deviens pote avec plein d'autres entrrrreuupreuuneuuur. Tu fais parti d'une sorte de caste. Non c'est vrai c'est rigolo. Du coup ils se lâchent. Au resto je me suis retrouvé comme ça des fois uniquement avec des gens dans mon cas. Des indépendants, des dirigeants, des selfmadmen, etc... Ça va de celle qui fait de la retouche couture, à l'informaticien, aux patrons de bar ou de resto. Bref le dirigeant d'une pme de quelques salariés comme le commerçant du coin.

Et de quoi on parle à ton avis ? Bin oui je te le donne en mille (mais tu me le rends après hein  !) "DES CHARGES" !!

Oh là là là là là là !!!! Le rsi, la taxe machin, la tva, les trucs sociaux, ah ben de toute façon on peut rien faire dans ce pays tu sais bien. On a trop de charges !! On ne peut pas embaucher hein ! On laisse pas les gens gagner de l'argent en France. On n’aime pas les entreprises de toute façon. C'est ça la France aujourd'hui. Ah ben  moi j'arrête ça sert à rien de se crever le cul oui . L'état nous prend tout de toute façon. Ah ben alors c'est pas la peine. Limite le soir j'baise plus ma femme des fois qu'ils taxeraient ça aussi ! Une taxe sur les pipes ! L'état français ? Une bouche à foutre oui !!

A force on se demande pourquoi y a toujours autant de commerçants. Et d'entreprises.

Là tu leur dit qu'il y a plus d'entreprises par habitants en France qu'aux États-Unis (véridik ) tout le monde te regarde, tu te remplis la bouche aussitôt d'un bonne portion de frite et tu leur fais ma grimace  préférée, un savant mélange de masticages et de sourires en coin qui fait trop genre j'te prend vraiment pour un con et je sais j'ai de la sauce sur la commissure mais j'adore saucer avec les frites, si elles sont un peu molles  c'est encore mieux qu'avec le pain.

Pourtant j'ai pas pu me retenir. J'ai rappelé à B que si l'affaire dont il était le gérant avait fermé c'était plus à cause de son patron qui se prenait 3 ou 4 milles dans la caisse tout les mois alors qu'il en branlait pas une. Le genre de patron qui se prend plus pour un rentier. Et à H... qu'il m'avait auparavant avoué que si sa boite subissait le même sort c'était probablement faute de n'avoir pas sur se renouveler,  et de s’être lassé à force. Et aussi principalement de la faute d'internet qui tuait le petit commerce, ça tout le monde peux s'en rendre compte. Ou encore à G que la dernière fois qu'il m'a fait un devis il  c’était juste planté de moitie malgré les trois demandes du client de revérifier parce qu'il trouvait que y avait un truc bizarre. (tu m'étonnes il a juste gagné 10 000 boules de rabais sur ce coup là.) Ben oui l'incompétence coute souvent plus cher que les charges.

Les "chefs d'entreprises" c'est des gens comme les autres. Y a les bons et les mauvais, les courageux, les fainéants. La conjoncture contre laquelle des fois tu peux juste rien. Et même l'envie parfois de changer de vie.

Mais au bout du compte le seul problème se sera toujours les charges.

Le truc des charges tu vois c'est plus pour justifier ce qu'on appel "le black".

Parce que là c'est marrant, t'en a jamais entendu parler avant mais comme maintenant tu fais parti du sérail tu vas en entendre des anecdotes. T'as pas idée. Entre le petit artisan qui avoue déclarer 1500 euros de revenus et qui s'en prend mille de plus depuis toujours. (12000 par an non imposé pas mal). Celui qui se prend juste en déclaré 500 euros par mois parce que sinon il s'en sort pas et chez qui tu trouves tout l'électroménager dernier cri  avec les trois caisses sur le parking, ou le patron de bar qui te parles de la belle époque ou il faisait 150 000 euros de chiffre d'affaire par ans et 70 000 au black. (non tu rêves pas j'ai fait répéter parce que dans les bars passé un certains moment je sais plus si j’entends vraiment ce que j’entends.)

Et tout type de commerce s'y prête quand ta clientèle est constituée de particuliers et pas de professionnels.

 Ce qui n'est pas mon cas.

 J'ai vraiment l'air d'un con.

 D'Ailleurs au moment de payer l'addition au resto je suis le seul à sorti la CB pro. Le reste de la table ils payent tous en fraiche. Tiens c'est marrant ils déclarent pas ça en charge ? que je me suis dit au début. Ben non le black faut bien l'écouler. Et le restaurateur il est content d'avoir de la fraiche comme ça il fait du black aussi. Et roule ma poule . Il ira p'tet dépenser son black chez un des commerçants qui vient manger chez lui. J'vais t'dire  y en a des biftons qui voient jamais le cul d'un banquier.

Le nombre d'anecdotes croustillantes qui font marrer tout le monde genre le patron de boite de nuit qui passait une journée par semaine à faire sa propre crème de whiskies (quand c'était la mode) en mélangeant du whiskies de merde avec de la crème et du sucre reconditionné dans des vrai bouteilles d'une marque bien connue qu'on prenait soin de garder pour pas se faire chopper par les douanes. Parait qu'en plus elle était super bonne sa crème de whiskies, meilleur que la marque de la bouteille. Tout le monde en voulait !!

Y a plein de trucs en fait pour faire du black. Des trucs infaillibles tu peux pas te faire pécho. Au point que parfois des restaurateurs se font avoir par des trucs à la con. On m'a raconté qu'une fois Les inspecteurs ont été jusqu'à compter le nombre de set de table pour pouvoir prouver qu'il y avait eu plus de repas servis que déclarés dans un établissement qu'ils soupçonnaient de fraude. Çà me rappel trop le truc de compter le nombre de papier à cigarette vendues par rapport aux paquets de tabac à rouler pour estimer la consommation de stupéfiants. Stupéfiant non ?

Bon à  la limite on s'en fout.

Parait que tout ça c'est estimé à 15% du pib. On n’en sait trop rien en fait.

Et parait que ça touche aussi les très grosses entreprises. De très gros marchés, dans l'immobilier ou autres, sont souvent conclut avec une bonne valise de liquide. En plus la plupart des notaires s'occupent souvent de négocier cette partie du deal alors qu'ils sont assermentés.(je sais pas trop ce que ça veux dire ce mot ni si vraiment c’est ça qu'il faut dire mais je trouve que ça fait bien)

Un pote qui rachète en ce moment un gros bar tabac m'a rapporté les propos de l’expert comptable qui étudiait l’affaire. "L'ancien gérant faisait 10 000 au blacks mais faut faire au moins le double si vous voulez vous en sortir..."

L'expert comptable.... on croit rêver.

Le truc tu vois c'est que c'est vrai que les charges sont importantes pour un petit commerçant ou artisan. Je t’explique. Tu vends  un service 120 euros ttc.  Genre je sais pas t'as réparé un ordinateur ou fait un petit bricolage chez un particulier. Si le gars te paye en chèque t'es obligé de passer par ta banque pour l'encaisser. Déjà y a 20 euros de tva dessus. Il te reste plus que 100 euros. Ensuite le rsi va te prendre entre 40 et 45 % . Il te reste donc environ moins de 60 euros. Et après t'as les impôts sur le revenu (ça dépend du statut de ta société mais on va faire simple parce que j'avoue qu'après 5 ans d'activité y a toujours plein de trucs que j'ai pas compris) en gros si sur 120 euros il te reste juste 50 boules dans ta fouille t'es content.

T'as compris ? De 120 euros tu passes à 50 !

Ou alors si le client te paye en fraiche tu passe de 50........ à 120 !




C'est jésus avec ses petits pains et ses petits poissons là que y'en avait pas assez pour tout le monde et après y a plein à bouffer !!  T'as pas gratté mais tu palpes quand même ! A la fête foraine c'est le gros, l'énaurme  panda en peluche que tu peux même pas ramener en bus !! Tant que tu gagnes tu joues ducon et va pas dire que tu bosses aussi pour ta retraite et ta santé  ça va faire trop rire.

Ouais plus du double exactement. Conséquence, résister à la tentation de tricher est vraiment trop dur  quand en plus t'as peu de chance de te faire prendre. Et à contrario quand tu peux pas tricher tu trouves l'état vraiment trop vorace. Devoir faire 100 de bénef pour gagner 50.... la gave quoi !

Donc les patrons se plaignent. Logique.

Et demandent à payer moins de charge. Logique.

En fait non ça c'est parce qu'ils sont tous à moitié demeurés et réagissent comme des gosses de 5 ans qu'en n'ont jamais assez.

Parce que déjà imagine le niveau de charge qu'il faudrait pour qu’ils n’aient pas l'impression de payer trop de charge. Vu l'état d'esprit même si c'était 20% au lieu de 50% t'en aurai toujours pour essayer de se foutre ces 20% dans la poche. Me souviens d'un patron  qui déjà en plus de son super salaire gardait tout ses tickets de stationnement pour enfler sa note de frais chaque moi. Le débile qui se met 3 à 4 milles boule dans les poches  et qui s'emmerde pour des tickets de 1 ou 2 euros..... J'aurai vu un éléphant sucer une girafe en pleine brousse j'aurai pas été plus sidéré. (ou l'inverse peut être parce qu'en imaginant le truc j'me dit que ça doit pas vraiment être possible)

En plus t'imagine bien ce qui va  se passer si tu leur baisse leurs charges à ces faces de prépuces. Premier truc ils vont s'en mettre plus dans les fouilles légalement. Et ça jusqu'à ce qu'un petit malin se mette à baisser ses prix pour faire profiter sa clientèle de la baisse de ses charges. Parce que t'as remarqué comment ils nous prennent pour des cons ces commerçants à essayer de nous faire croire qu'ils ont le souci d'améliorer notre pouvoir d'achat alors que c'est juste pour niquer leurs concurrents.

Donc en fait si les prix baissent en suivant la baisse des charges à la fin ça change quoi pour le patron de la petite pme ?

Ben rien. Il va baisser aussi ses prix pour se mettre au niveau de ses concurrents et puis voilà tout. Retour à la casse départ, je fais le même bénef, j'ai toujours trop de charges et j'ai toujours l'air d'un con.

Une entreprise fixe toujours ses prix de vente par rapport à ses couts, ses charges. Que se soit le rsi, le montant du loyer de son bureau, magasin ou dépôt, le remboursement de ses prêts à la banque, ses dépenses de gaz ou de pétrole etc....  Je vais te dire un truc. Ce qui craint quand t'es à ton compte c'est l'imprévu. Ben oui. Le chantier sur lequel t’investis et qui se fait pas, le client qui dépose le bilan et te plante, la conjoncture économique qui se retourne ou l'invention du fil à couper le beurre alors que tu vends que du beurre mou. S’il y a bien un truc que tu peux prévoir au minimum ben c'est le montant de tes charges gros malin ! Ça ça bouge pas. C'est toujours le même pourcentage. En fonction de ta date de clôture de bilan et même si le comptable prend son temps il peut te donner le montant que t'aura à payer à la virgule près 6 mois avant. Tu t'organise s'est tout. Ou tu rentre à la maison et tu fais moins de bénef arrivé à la moitié de l'année. Qui t'oblige à gagner de l'argent abruti !!

Pour revenir à la fixation du prix de vente  y a aussi le montant de fric qu'on veut se mettre dans les poches. Au final souvent, on fait le même prix que ses concurrents si on ne peut pas faire autrement. Après y a un truc marrant. On me demande "Tu te fais combien tout les mois depuis que t'es à ton compte ?". A l'époque c'était 1500 boules. Et le mec il te dit "Ah ben normalement tu devrais prendre plus !" Tiens tu vois là je savais pas quoi répondre. Parce qu'en fait le mec il avait déjà un super boulot super bien payé et donc un avis sur combien un mec comme moi qui avait sa propre entreprise devait gagner. J'avoue que j'en sais rien combien je dois gagner. Le truc c'est que comme salarié pour le boulot que je fais aujourd'hui je gagnais moins. (et même en faisant plus d'heure et avec plus de stress mais bon c’était un peut spécial)

Bon après je prends plus de risque. Déjà j'ai plus droit au chômage mais en fait financièrement non, aucun. Donc je prends déjà le risque d'avoir l'air con si je me plante. Même si je peux toujours m'en sortir la tête haute en disant que c'est rien que la faute des charges ! ;-)

Ce qui est sur c'est que certain on une idée assez précise de combien il doivent se mettre dans les poches par rapport aux sacrifices consenti  dans l'accomplissement de leur devoir de chef d'entreprise œuvrant chaque jour pour le bien être de l'humanité et la place de la France dans le monde parce que depuis qu'on peu plus envahir des pays et leur piquer toute leur richesse il a bien fallu trouver autre chose. 

C'est à dire un max !!! Et autant que possible le max le plus possible et même au delà !!

Parce que tu comprends un entrepreneur qui réussit c'est un mec qu'est riche !

Bon je sais j'abuse mais tu me connais, certains galère vraiment, bossent comme des tarés et gagnent une misère mais peut être que c'est parce que leur business vaut pas le coup. Ou alors on commence à réfléchir vraiment au sens que peut avoir la forme de l'entreprise privé aujourd'hui mais ça c'est un autre débat.

Alors après l'autre jour y a un voisin de comptoir qui me dit. "Ouais j'ai des potes ils ont monté un resto ben ils sont obligés de faire du black au départ sinon ils s'en sortent pas!" " Et ben une entreprise qui "s'en sort pas" elle sert  à rien à personne autant quelle existe pas" que je lui réponds. T'aurais vu sa tête. Il y avait même pas pensé à ça.

Tu peux me dire pourquoi n'importe quel abrutis aurait le droit de monter une boite qui apporte rien de neuf , genre un resto pas cher ou tu manges mal dans un coin ou y en a déjà plein, et qui serait légitime à demande à pas payer de charges le temps que tout le monde se mette à faire de la bouffe de merde à pas cher de la même manière un fois qu'il aurait complètement cassé le marché ?

Une bonne entreprise est une entreprise qui est rentable en payant   ses charges, en déclarant  tout ses bénéfices et son personnel. Point barre. Ou est le problème puisque les règles sont les mêmes pour toutes les entreprises. Tout le monde part sur les mêmes bases. Pourquoi certains y arrivent ? Sauf évidement celles qui font du business à l’international à cause de la concurrence des pays ou les charges sont moins importantes. Ce genre d'entreprise représente quelque chose comme un chiffre vachement loin de la moitié du total et pas loin de rien du tout en fait. Et encore la plus part c'est dans l’Europe. Et attends c'est les mêmes abrutis qui demandent à ce qu'on ouvre les frontières. Ben ouais pour pouvoir acheter les produits pas chers qui viennent des pays sous développés. Acheter moins cher à l'étranger pour revendre avec une marge d'enculés aux français ben ouais ok. Mais essayer de revendre à l'étranger ensuite nos produits fabriqués plus cher ici ah ben oui évidemment c'est compliqué mais t'aurai pu y penser avant peau de bite.

Et puis si on baisse les charges pour concurrencer les produits chinois, le chinois pas con il va faire pareil.  Je suis sur qu'ils ont le même modèle de patron là-bas qui pleure sa mère sur le montant de ses putains de charges.

En fait les mecs ils voudraient que "monter sa boite" se soit facile. Que comme ça tout le monde pourrait le faire. Même les gros nuls. Déjà que vu qu'il y en a 80% qui vont fermer avant d'atteindre les 5 ans d'activités ça te donne une idée du nombre de blaireaux qui pourrait s'y mettre et le résultat que ça donnerait.

Et attends tu t'es jamais posé la question que pourquoi les patrons sont sans cesse en train de militer pour la création d'entreprise ? Et que l'état devrait aider les jeunes entrepreneurs etc, etc, ... Déjà c'est marrant faudrait savoir si l'état ils en ont besoin ou pas enfin bref. Non c'est vrai quand t'y pense. Pourquoi vouloir favoriser l'arrivée de nouveaux concurrents susceptibles de concurrencer ton propre business ?  Déjà en fait la plus part des patrons de pme supporte pas le principe de la concurrence, ils détestent ça. Quand une nouvelle boite s'ouvre sur un marché donné  le mec qui était tout seul à se goinfrer il dit rarement " Ah chouette un  concurrent ça va être sympa on va pouvoir se faire des bouffes se présenter nos femmes et se donner des conseils entre pro du même métier y aura de l'émulation  ". T'imagine bien que non ça ne se passe pas comme ça.

Quand je me suis installé moi j'ai bénéficié d'une aide de l'anpe (merci le licenciement à l'amiable ! enfin non ça s’appel  pas comme ça mais tu sais le truc tu te barres de la boite et ta droit au chômage alors que plus ou moins t'as démissionné). Donc à l'époque j'avais droit à un an de chom encore. Ben j'ai touché direct la moitié. Ca devait faire au moins 5000. Ben avec ça t'en fait des trucs. J'ai du donner 1000 boules pour le notaire et la chambre d'artisanat je crois. Après 2000 à l'expert comptable pour monter le dossier et la compta de la première année. Ensuite 2000 à l'assureur pour le minimum d'assurance indispensable. Toujours pour un an. Après la banque m'a fait des prêts, se sont pas mouillé, un 10000 pour le cam, qu'ils peuvent toujours récup, et puis un petit prêt sans risque vu que j'avais un compte chez eux depuis longtemps, et même un autre prêt que je remboursais pas tout parce que c'était pour aider les gens comme moi qu'on des projets de création qui vont vachement créer des emplois auxquels personne avait pensé avant et que donc que  ça vaut le coup de donner un petit coup de pouce.

Tu fais le calcul ben ils se sont tous bien goinfré avec mon pognon qu'était pas à moi mais à l'anpe. Donc un peu à moi parce que j'avais cotisé quand même. Enfin disons que j'avais bossé 2 ans depuis ma période de chômage précédente. 

Qu'avait duré deux ans étalés sur 4.

Ouais en fait je me suis bien gavé quand même faut dire ce qui est. 

Enfin tout le monde s'est gavé au final si t'as bien suivit.

Alors là qu'est ce qui se passe. J'ai du acheter quand même un ordi, un bureau avec le siège qui roule et qui tourne chez ikéa et je me suis fais loger dans un 25 m2 dans une pépinière d'entreprise gérée par la municipalité (tiens encore l'état !) ou je payais un loyer ridicule que même une pute te ferait pas un sourire pour ça. Et me voilà installé dans ma boiboite que j'ai "créé" myself en piquant une bonnes partie des clients (3 en fait) de mon ancien employeur qui a déposé le bilan un an et demi après une fois perdu un tiers de son chiffre d'affaire.

Et 5 ans plus tard j'suis toujours là moi. Mais imagine si je m’étais cassé la gueule en même pas un an en considérant que mon plan d’opportuniste de chacal de ta mère n'aurait pas fonctionné. Vu que je n’avais pas de pognon de coté à l'époque, le temps de faire les prestations ou les chantiers et de me faire payer j'aurai pu mettre la clef sou la porte vite fait bien fait pour ma gueule. (des fois c'est juste une question de "tréso", tu sais le truc dont les indépendants sont toujours en train de parler et que tu sais pas ce que c’est, que même t'imagine une sorte de trésor caché tellement bien qu'ils arrivent plus à le retrouver et que c'est pour ça que ça part en couille).

Donc l'année suivante plus de pognons qui rentre à nouveaux dans les caisses de la banque, de l'assurance, du comptable, etc, etc ,  c'est à dire tout les business qui gravite autour quelque soit la nature de ton activité.

Et là je vois que t'as compris (vu le niveau de vocabulaire et la nature anorexique de la syntaxe l'inverse serait difficilement pardonnable). Les aides à la création d'entreprises sont dans la plus part des cas une subvention publique pour les comptables, les banques, les assureurs, les notaires et même l'imprimeur qui t'as vendu les plug annal  avec ton logo dessus pour offrir à tes clients en fin d'année.

C'est pour ça qu'il en faut toujours des mecs pour créer des entreprises, pour remplacer toute celle qui ont coulées. De toute façon c'est la première année que tu dépenses le plus, quand il faut tout acheter faire les prêts etc, etc, Et je peux te dire que ça se bouscule au portillon de tout ces entrepreneurs en devenir qui vont sauver la France et l'emploi et accessoirement leur putain de business pourri. Le nombre de particulier qu'on hypothéqué leur maison, celle de leur parents, pour ouvrir un business, acheter un stock de produit invendable et se casser la gueule 6 mois après. Ben je peux te dire qu'eux ils ont tout perdu mais pas tout ceux qui ont fait tourner leur business et qu'on été les premiers payé avant que ça parte en couilles. T’inquiètent ils savent ce qu'ils font.

Un autre truc  dont on parle jamais et que j'ai réalisé y a pas longtemps. Considère que t'as 1000 boules de bénéf. Si tu le garde l'état te prend la moitié. Si tu le gardes. Mais pas si tu le dépenses pour ton entreprise. Autrement dit si j'achète un truc à milles boule pour ma boite j’investis. Bon après y a l'histoire des 500 euros à partir desquels tu dois amortir et donc payer des charges dessus aussi mais bon ça va êtres trop compliqué, ce qui est sur c'est que plein de mecs font comme moi avant la clôture du bilan, si tu vois que t'as plein de tunes (suffisamment pour vive correct) t'achète des trucs. Des trucs qui peuvent te rapporter de l'argent l'année suivante (par exemplaire un matériel que tu peux louer, ou un outil qui améliore t'as productivité etc...) et du coup là t'en as pour tes milles boules alors que sinon t'avais que la moitié.  Et ça c'est les boules. 

Donc tu piges, les charges sont une incitation à l'investissement. Et ça c'est tout bénef pour le système non ? Moi en fin d'année j'ai des commandes de clients qui veulent juste claquer leurs tunes avant la clôture du bilan. J'en bénéficie également. C'est le coté vertueux des charges. C'est pour ça que les entreprises faut pas leur faire de cadeaux, faut les obliger à faire des trucs qui sont bons pour nous, le peuple, les gueux, les profiteurs qui bossent pas, les mecs qui prennent des congés maladie pour emmerder leur patrons, qui demande à rajouter du doliprane sur l'ordonnance parce que c'est toujours ça de gagné, hein tu t'es reconnu ?! Crevard d'assisté va !

Tu sais quoi ? C'est en les contraignant qu'on aura de bonnes entreprises. Ca c'est déjà vérifié. Les 35 heures ont contraints  les entreprises à devenir plus productives. Si c'est trop facile, genre si c'est plus facile de faire de la tune en investissant en bourse plutôt que dans les hommes et les machines, et ben on se fait baiser. 

C'est comme l'homo erectus. Tu sais celui qui est toujours en érection. Et ben il ne serait jamais devenu un homo sapiens s’il était resté peinard. Et ça c'est vrai je l'ai vu à la télé. Le mec là il est apparu (coucou !!) il y a 6 millions d'année. Et ben pendant 4 millions d'année il a quasi pas évolué. Il tapait encore sa femme quand elle ouvrait sa gueule. Enfin il tapait plus fort quoi. Et tout d'un coup paf ! ça change. Tu vois le néandertalien arriver et très vite après, Eric Zemmour. Un progrès non ?

Les mecs ils expliquent ça parce qu'en fait les gars étaient peinards pendant 4 millions d'année et y a eu les changements climatiques et que les conditions de vie évoluant, l'homme s'est mis à évoluer. En fait une fois obligé d'évoluer il évolue l'être humain. Quand c'est trop facile il en branle pas une, continue de taper sa femme et regarde tf1.

Les entreprises c'est pareil. Les mecs ils disent "ouais c'est trop dur, y plein de paperasse, plein de tracasserie, plein de charges, gna, gna , gna " Mais c'est exprès du con. C'est pour ton bien. Il faut que ton espèce d’entrepreneur du mescouillelithique  évolue c'est tout , et on devrait s'en charger vite fait sinon dans un millions d'année on sera encore en train de s'engueuler pour savoir si on travail ou pas le dimanche et pourquoi pas rajouter aussi un jour dans la semaine entre le lundi et le mardi qu'on appellerai le merdi pour gagner un point de croissance abruti des cavernes!!

C'est comme quand les patrons exhorte  l'état à baisser ses dépenses parce que ça atteint 57 % du pib et que c'est bon ça suffit comme ça nanmého !! Sans se rendre compte que ces 57% c'est aussi la part du business des entreprises privés avec les établissements public. Et si tu baisse ça c'est autant de fric en moins dans ta fouille face de glaire. Ou comment scier plus de la moitié de la branche sur laquelle t'es assis. Remarque ça te fera peut êtres descendre de ton arbre plus vite.

Moi si je fais le bilan, j'aurai pu faire ce que je fais au sein d’une entreprise à laquelle j'aurai pu apporter un savoir faire et aussi en acquérir. J'ai pas créé un seul emploi (a part du temporaire mais bon ça compte un peut quand même...) comme 1.8 millions d'autres entreprises du même type en France. Et quand j'ai parlé à mon comptable et mon banquier d'embaucher un gars l'année dernière ils ont paniqué tout les deux et m'ont dissuadé de le faire. "Prendre des risques ? Mais ça va pas non on vous aime bien comme ça, tel quel" (sic)

En fait j'suis juste peinard. Parce que j'ai pas de patron. Et ça c'est triste parce que c'est la principale motivation de pas mal de gens pour se mettre à leur compte. Je gagne bien ma vie, du moins je peux le reconnaitre parce que vivre avec un smic je l'ai fait y a pas longtemps. J'ai juste fait mon petit opportuniste et j'ai pris ma part du gâteau. J'vais pas me la jouer que j'en ai une plus grosse que la tienne et que je mérite un calbut en soie pour autant.

Quand t'en vois certain dans la rue, y a de l'abus dans l’indécence  si tu veux mon avis

9 Comments:

At décembre 08, 2014 10:09 AM, Anonymous Le Monolecte said...

Bienvenue au club... on ira ensemble au pince-fesse du MEDEF, histoire d'y mettre un peu d'ambiance.

C'est vrai que quand je me suis lancée, il y a presque 10 ans, ils voulaient tous que j'emprunte, que j'investisse, que je dépense plein de blé. Pas mis un euro dans le truc. 100% logiciels libres, 0% black, mais effectivement, je me tiens volontairement éloignée du marché des particuliers, parce qu'ils sont tellement habitués à régler en liquide qu'ils me regardent bizarre quand je parle TVA, facture et CGV...

Cela dit, depuis 2 ans, je paie une association agrée 200€ par an juste parce que j'ai découvert que sans ça, les impôts calculent ma part sur 125% de ce que je déclare. Autrement dit, ils partent du principe que je triche forcément. Ce qui me fait chier puisque non. Donc, pour payer mes impôts sur 100% de ce que je gagne, je dois filer 200€ par an à une boite qui prend la même chose à mon médecin généraliste ou l'architecte du coin qui n'ont pas le même CA. Déjà, ça me fait chier.
Mais en plus, avec ce fric, ils passent leur temps à me foutre la pression pour que j'emprunte, pour que j'ouvre un compte bancaire pro (statut artiste, je n'ai pas à le faire, mais des artistes, ils n'ont pas l'air d'en voir beaucoup dans leur officine), ce genre de truc. Mais le pire, ce sont les formations qu'ils proposent en permanence à leurs adhérents : de la PNL de mes couilles, des stages pour hypnotiser les varans et le top, un séminaire pour apprendre la compta... au Costa Rica... donc au titre de la formation professionnelle.

Bref, contente de t'avoir lu.

 
At décembre 08, 2014 10:46 AM, Anonymous Anonyme said...

La dame qui vient de commenter se trompe. La loi de finance de 2006 a prévu la systématisation de l'abattement forfaitaire de 20%. Avant ou après cette loi, l'adhésion à un CGA génère donc un
abattement, la majoration de 25% du revenu provient de la généralisation des 20%, et pas d'une suspicion de fraude.
200 euros annuels pour bénéficier, comme avant 2006, d'un abattement forfaitaire de 20%, c'est pas cher payé, et si ca l'est, c'est à se demander si le régime fiscal est bien choisi...Mais peut-être cette dame estime t'elle "payer trop de charges"...

 
At décembre 08, 2014 12:23 PM, Anonymous Bourguignon said...

Fini la grasse mat'?

 
At décembre 08, 2014 2:30 PM, Anonymous Anonyme said...

Merci pour ce très bon article :-)

> Et tout type de commerce s'y prête quand ta clientèle est constituée de particuliers et pas de professionnels. Ce qui n'est pas mon cas. J'ai vraiment l'air d'un con.

Ou plutôt : tout type de commerce qui implique au moins une partie des paiements *en liquide*. Sans liquide, le truc est beaucoup plus compliqué.

> Il te reste donc environ moins de 60 euros. Et après t'as les impôts sur le revenu

Il faut aussi déduire les charges de fonctionnement : déplacement, etc.

Et le temps passé à faire des devis qui ne débouchent pas forcément sur une prestation.

> Tant que tu gagnes tu joues ducon et va pas dire que tu bosses aussi pour ta retraite et ta santé ça va faire trop rire

C'est un non-problème, puisque personne ne fait 100% de son CA au black : la partie déclarée sert à cotiser à la Sécu, et donc accéder à l'assurance-maladie et la retraite.

Ceci dit, les particuliers ne sont pas tous naïfs non plus : avant de payer en liquide, ils demandent de réduire la facture : 120 euro par chèque, ou 80 euro en liquide.

Au fait, on ne dit pas "charges" mais "cotisations".

Et sinon, au niveau plus global…

"L'économie peut-elle décroître (par manque de pétrole)?"
www.manicore.com/documentation/decroissance.html

 
At décembre 08, 2014 3:55 PM, Anonymous Anonyme said...

l homme a evolué parcequ' il avait des contraintes ?
on dirait que tu parles de l homme occidental(blanc) ?

Toi tu serais d accord avec Sarkozy quand il disait que l 'africain n apas evolué: QU IL NEST PAS RENTRÉ DANS L HISTOIRE.

 
At décembre 08, 2014 8:53 PM, Anonymous Anonyme said...

Merci pour cette Poilade :-)

Un récit contemporain, qui ressemble beaucoup à mon parcours : même secteur de services.
Je me retrouve dans votre histoire.

Je confirme, impossible de "faire du black".
Sauf en deux occasions en 10 ans, pour un total ~ 150 euros (merci de ne pas se moquer).

Même si j'adore cet article, le pire c'est qu'il m'est impossible de le relayer.
Pour des raisons que vous comprendrez :-)

J'adore votre style, vous m'avez bien fait rigoler.
Vous êtes maintenant dans mes bookmarks.

Au plaisir de vous lire.

 
At décembre 09, 2014 2:11 PM, Anonymous Anonyme said...

Concernant la survie de l'espèce, les entrepreneurs sont heureusement pris en charge dans des sortes de nurseries (oui, un entrepreneur ça ressemble moins çà un pigeon ou un poussin qu'à un tetard :-)
http://usclade.blogspot.fr/2012/11/darwin-et-les-entrepreneurs.html

 
At décembre 09, 2014 8:26 PM, Anonymous Marlowe said...

Toujours un immense plaisir de vous lire !! (si j'étais éditeur, je vous éditerais !!);

Par contre, petite précision, la TVA est strictement neutre pour les entreprises : les entreprises la payent certes à leurs fournisseurs mais déduisent de ce paiement ce que leur payent leurs clients et se font rembourser la différence par l'Etat. C'est un impôt strictement "assis" sur le consommateur final, qui lui paye tout et ne se fait rembourser par personne.

Et les autoentrepreneurs en sont exemptés purement et simplement (pas besoin de la récolter, ni de la déclarer à l'Etat).

Donc les entrepreneurs qui chouinent sur la TVA euh c'est de la grosse déconnade. Mais en tant qu'agent des impôts, je sais bien qu'on en entend tous les jours des vertes et des pas mûres de la part de ceux qui ne sont pas les plus mal lotis. ;-

 
At décembre 14, 2014 7:06 PM, Anonymous Anonyme said...

J'ai lu cette bafouille il y a quelques jours, mais elle me reste bien en travers de la gorge.
Le concept de "les règles sont les mêmes pour tout le monde, donc si y'a 200% de charges aucun problème, les entreprises non rentables avec ça n'ont qu'à disparaître" est bien dégueulasse. On dirait du Malthus, avec de l'eugénisme, le un drôle de verlan de sauce néo-libérale.
C'est bien dommage qu'il n'y ait pas plus d'entreprises rentables, ça fait que l'essentiel de l'emploi se trouve dans les multinationales et l'administration, ça fait qu'il n'y a pas beaucoup d'emploi, ça fait que des milliers d'entrepreneurs voient leur affaire crever, ça fait que pour M. tout le monde se payer les services d'un humain est impayable, puisque cet humain a 200% de charges.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home